ENCOURAGER LA LECTURE


Semons, en Roumanie, le plaisir de lire en français

Ce projet est initié en 2013, il permet aux élèves roumains de consolider leur apprentissage de la langue français par le livre et la lecture et de les encourager par des remises de prix. Ce projet est réalisé en partenariat avec l’Association Roumaine des Professeurs de Français (ARPF) qui identifie les besoins en livres des établissements scolaires avec le soutient de la Fondation Air France. Chaque année des établissement reçoivent des livres pour développer leur bibliothèque:

Ø  en 2013, 16 000 livres offerts à 100 établissements

Ø  en 2014, 7 000 livres offerts à 66 établissements

Ø  en 2015, 10 000 livres offerts à 70 établissements

Ø  en 2016,  7 400 livres offerts à 45 établissements

cache_img/w300_h140_22472137_1628580497193770_1358119189_o.jpg.dat

Turquie : Don de livres par l'association ADIFLOR

L’école maternelle Petit Génie, une des écoles francophones d’İstanbul, a été la bénéficiaire d’un don de livres de la part de l’Association ADIFLOR. (site de l'école)

En 2011-2012, Petit Génie en est à sa troisième année de fonctionnement, avec une progression constante de ses effectifs. Bien équipée sur le plan matériel et en jeux et jouets, elle manquait singulièrement de livres et d’albums pour les enfants.

Je me suis alors souvenu que lorsque j’étais délégué général de l’Alliance Française en Bulgarie, de 1991 à 1998, j’avais fait appel à l’association ADIFLOR qui nous avait envoyé un semi-remorque de livres (une quinzaine de tonnes) que j’avais fait distribuer dans toutes les Alliances du pays, les bibliothèques de la plupart des associations francophones, mais aussi à la bibliothèque de la Présidence de la République bulgare et celle du Parlement.

J’ai donc repris contact, à la fin de 2010, avec madame Isabelle LE CAMUS de l’association ADIFLOR, pour voir si nous pouvions obtenir son aide afin d’enrichir le fonds de bibliothèque de l’école maternelle Petit Génie. 

Si les objectifs de l’association étaient toujours les mêmes, son mode de gestion avait bien changé, grâce, entre autres choses, à l’informatisation de son stock de livres à distribuer. Alors que dans les années 90, il n’était pas possible de choisir les livres que l’on souhaitait obtenir,  désormais, chacun des bénéficiaires peut faire sa sélection en fonction des besoins du public qu’il souhaite atteindre, ce qui est un progrès considérable dont il faut féliciter l’équipe qui a en charge le destin de l’association.

Courant décembre 2011, les livres offerts par ADIFLOR, (environs 600) étaient acheminés en voiture avec un ami, lors d’un long voyage qui nous a conduits de Paris à Istanbul, en passant par l’Allemagne, l’Autriche, la Croatie, la Bosnie, la Serbie et la Bulgarie. 

Et, aujourd’hui, jeudi 12 janvier 2012, les livres ont été présentés dans leur totalité aux destinataires du don de l’association, les enfants de la TPS (Toute Petite Section), de la PS (Petite Section), de la MS (Moyenne Section) et ceux de la GS (Grande Section), sans compter leurs enseignants qui ont beaucoup apprécié cette manne qui leur semblait tomber du ciel.

Tous remercient sincèrement l’association ADIFLOR, son Président, le Sénateur Louis Duvernois, ses membres et son personnel permanent qui assurent de manière indéfectible leur mission de diffusion du livre et de la lecture à travers le monde, en leur souhaitant, ce n’est pas trop tard, une excellente année 2012.

Jean-Nicolas Lefilleul
Directeur de l’école Maternelle Petit Génie
ISTANBUL - Turquie


 

cache_img/w300_h140_ADIFLOR_PetitGénie_Istanbul_10.JPG.dat
cache_img/w300_h140_ADIFLOR_PetitGénie_Istanbul_02.JPG.dat
cache_img/w300_h140_ADIFLOR_PetitGénie_Istanbul_03.JPG.dat
cache_img/w300_h140_ADIFLOR_PetitGénie_Istanbul_07.JPG.dat
cache_img/w300_h140_ADIFLOR_PetitGénie_Istanbul_09.JPG.dat
cache_img/w300_h140_ADIFLOR_PetitGénie_Istanbul_04.JPG.dat

Des ouvrages pour la Lituanie

Lors d’une mission dans les Pays Baltes, Louis Duvernois, Sénateur des Français établis hors de France et Président d’ADIFLOR a remis près de 80 livres à l’Ecole Française Montesquieu de Vilnius en Lituanie.

Conventionné par l’AEFE, homologué par le Ministère Lituanien, cet établissement propose un enseignement en français de la Petite section au CM2 et propose l'enseignement CNED de la 4ème.

Le directeur de l’école et Président du Conseil d’école M. Geoffroy Conuau était ravi de l’apport des ouvrages.

"Etre Délégué de classe, élu par ses camarades, à l'Ecole française internationale de Vilnius en Lituanie, est une grande responsabilité.

L'école Montesquieu a vécu en mai dernier des moments d'une grâce juvénile qui ne m'ont pas laissé insensible lors de ma deuxième visite de l'établissement.

En présence de l'Ambassadeur de France, du Président du conseil de gestion et du Directeur de l'école, ils étaient tous là, ces Délégués autorisés, exceptionnellement, à s'absenter de leur classe pour réceptionner un don de livres d'ADIFLOR.

Il fallait voir leur sourire et l'émerveillement sur leur visage. Il fallait aussi les voir dans l'exercice de leurs responsabilités d'élus. Moments d'amitié, de tendresse même, et, pour nous, adultes accompagnateurs, moments de redécouverte et d'espoir entretenu auprès de ces citoyens en puissance, jeunes pousses avides de connaître le monde.

Moments de fierté également pour ADIFLOR, partagés en amont avec tous les bénévoles anonymes et efficaces qui concourent au succès de notre association. Quoi de plus enrichissant en effet que de pouvoir ainsi contribuer, à des milliers de kilomètres de la France, à la promotion de notre langue, et des valeurs humaines et culturelles qui la caractérise.

L'apprentissage à la lecture, le goût de découvrir et d'apprendre, sont des gages de réussite que la fréquentation régulière des livres peut apporter de Beau, de Vrai, de Bien et de Juste.

Les Délégués sont retournés en classe avec la promesse du Directeur de pouvoir revenir à la bibliothèque et poursuivre des lectures vite entamées et  hélas trop tôt interrompues, le rappel ayant sonné ! "

Louis Duvernois

Sénateur des Français établis hors de France

Président d'ADIFLOR

 

Crédits photos : Ecole Française de Vilnius

cache_img/w300_h140_photo 2.jpg.dat
cache_img/w300_h140_photo 4.JPG.dat
cache_img/w300_h140_photo 1_2.JPG.dat

ADIFLOR soutient les actions de la Plume et l'Encrier

ADIFLOR, en étroite collaboration avec l’Association la Plume et l’Encrier, a offert plus de 100 manuels scolaires et parascolaires en français au Groupe Scolaire George Baritiu de Livada, village situé au nord-ouest de la Roumanie, à 30 kilomètres de Satu Mare. Ces ouvrages ont été remis aux élèves lors d’une grande cérémonie organisée  par la direction et les professeurs à la fin du mois de juin.

Plus récemment, La Plume et l’Encrier a organisé un concours pour récompenser les meilleurs élèves étudiant la langue française. Le concours a été organisé par Mme Monica Popescu, directrice-professeur du Groupe Scolaire George Baritiu. Les trois gagnantes, Diana Ciorcas, Diana Lola et Adriana Spendea ont, chacune, reçu un diplôme "Le Prix du Mérite", un dictionnaire Roumain-Français, un appareil photo numérique, et une sélection de beaux albums, issus de la "Petite Bibliothèque d'ADIFLOR", offerte par ADIFLOR. 

Avec le soutien de l’Ambassade de France de Bucarest, La Plume et l’Encrier a pour objectif l’égalité des chances entre les élèves du milieu rural et ceux du milieu urbain à travers le programme "Education à l’Information en Milieu Rural Défavorisé."

"Cette mission, pour moi, qui représentais le conseil d’administration, m’a apporté un moment de bonheur, en participant à la joie de ces enfants…" a déclaré M. Maurice Riou, Président de l’Association la Plume et l’Encrier.

ADIFLOR est très heureuse d’avoir apporté son soutien à l’association et à ce concours.

 

cache_img/w300_h140_roumanie3jpg.jpg.dat
cache_img/w300_h140_roumanie2.jpg.dat
cache_img/w300_h140_roumanie4.jpg.dat
cache_img/w300_h140_roumanie.jpg.dat
cache_img/w300_h140_20788-21.jpg.dat

ADIFLOR en mer Baltique…

 C’est à Riga que, cet été, ADIFLOR a déposé sa marque, en l’occurrence une vingtaine de caisses d’ouvrages livrées par un navire de la Marine Nationale.

Pourquoi Riga ?  Tout simplement les hasards de la vie…Une réception à l’Ambassade de France à Vilnius, capitale de la Lituanie, une rencontre avec l’Attaché de Défense, le Lieutenant-Colonel Lopez, bien secondé par l’Adjudant Albane Quémard… Un petit bâtiment, le chasseur de mines Céphée, en partance pour la mer Baltique,  commandé le Capitaine de Corvette Pierrick Haond…La conjonction de toutes ces bonnes volontés , mais surtout les nombreuses visites de notre Président en Lituanie, notamment à l’école Française de Vilnius. 

Lituanie, Lettonie et Estonie, ces trois pays ont rejoint l’Union Européenne le  1er mai 2004 après plus d’un demi-siècle de dictatures et  de privation de liberté et de droits individuels. La construction européenne reste en dépit de ses imperfections le creuset de leurs aspirations au renouveau et leur histoire, si souvent marquée par les appétits de leurs voisins russes, allemands ou suédois, se retrouve dans les valeurs de la culture occidentale.

C’est dire qu’il y a là un terreau fertile et prêt à renouer avec les œuvres littéraires, philosophiques ou scientifiques de la culture française. La France y jouit d’un capital de sympathie et d’admiration. Notre pays n’est-il pas pour beaucoup d’habitants sur cette terre porteur du symbole des droits de l’homme et de la liberté ?

Vilnius, ville universitaire, conserve le souvenir de Stendhal, dont la maison constitue désormais un centre culturel très fréquenté. L’ambassadeur de France en Lituanie, Monsieur François Laumonier est  particulièrement sensibilisé au rayonnement de notre pays. C’est aussi le cas de Madame Chantal Poiret, Ambassadeur de France en Lettonie, et il en est vraisemblablement de même en Estonie, pays d’autant plus aisé à pénétrer que, contrairement aux deux précédents, il fait partie de la zone Euro depuis le mois de juin dernier.

Alors tout laisse à penser que l’opération réalisée cet été à Riga n’est qu’un premier pas et que des opérations nombreuses et toujours plus significatives de l’activité d’ADIFLOR  verront le jour dans chacun des trois Pays Baltes au cours des mois et des années à venir.

A nous d’élargir la brèche ouverte par le Céphée… 

   Jacques Favin Lévêque*

(*) Membre d'ARRI, Association Réalités et Relations Internationales, qui a pour objectif "une meilleure intelligence du monde" (www.arri.fr)

 

 

Crédit photo : Marine Nationale

cache_img/w300_h140_280px-Céphée_BALTOPS_2010c.jpg.dat

Action en Roumanie

Témoignages d’amitié francophone venus de Roumanie

A la demande de la coordination Judetul-Iasi et de Amicii Poitou ADIFLOR a fait parvenir à Iasi, capitale historique de la Roumanie près de 7 000 livres.

Ils ont été mis en place à Tibana dans le CDI (seul vrai CDI existant), dans les bibliothèques des écoles, les bibliothèques et les cabinets de français pour les lycées.

Les dictionnaires semblent avoir été particulièrement appréciés « La bibliothèque de l’école s’est ainsi enrichie avec des dictionnaires modernes et de prestige, des manuels de français très nécessaires, des atlas, des livres d’information de tous les domaines. Ils seront un appui considérable pour nos élèves dans leurs études. » nous écrit une directrice de l’école.
"Car la francophonie est bien vivante en Roumanie ; C’est une chance qu’existe une organisation comme ADIFLOR  pour soutenir les efforts que font les associations françaises pour la francophonie qui est encore très présente à Putna et dans la région". 

Pascal Garnier, français établi à Putna écrit :
"Je tiens au nom de toutes les composantes de «Amicii Poitou », à remercier la Coordination Judetul –Iasi pour l’aide apportée à nos écoles, surtout les livres qui permettront de faire mieux vivre la francophonie à laquelle nous sommes tant attachés.Transmettez nos remerciements à la société ADIFLOR et aux éditeurs français".

 

cache_img/w300_h140_13_Roumanie.jpg

ADIFLOR – EFIV : Lire en français à Varna

Varna est une ville de l’est de la Bulgarie, au bord de la mer Noire. C’est au cœur de cette deuxième métropole du pays que l’EFIV (Ecole Francophone Internationale de Varna) a reçu un don de 340 livres et de fournitures de la part d’ADIFLOR, le 25 mai dernier.

Le soutien d’ADIFLOR a fortement contribué au développement du fonds de bibliothèque préexistant. Aujourd’hui, c’est une BCD [1] qui s’apprête à accueillir son public d’élèves. « Nous avons choisi ces livres pour étoffer notre équipement et mettre en place un système de prêt. Ils sont actuellement en phase de couverture par une assistante et une fois recouvert, on commencera le prêt », explique Yves Dubut, directeur de l’établissement. 

De Varna à ADIFLOR

Il y a quelques mois encore l’équipe enseignante de l’EFIV déplorait la difficulté d’apprendre le français pour ses élèves : « le niveau de langue française pour cette rentrée 2010 était déficient : un vocabulaire limité, voire absent pour certains, une prononciation des mots erronée due en général à une confusion ou une méconnaissance des sons. Une grande majorité des enfants ne sont pas francophones. ». Cette barrière linguistique affecte profondément la qualité de l’expression écrite et orale des écoliers. Varna est une cité où l’on parle le bulgare. L’accès aux ouvrages en français est très difficile, voire impossible. « On ne trouve pas de magazine français dans les kiosques » précise Yves Dubut. Immergé dans un environnement non-francophone, où lire des livres en français est difficile, l’EFIV se tourne vers l’association ADIFLOR.

Sensible à l’action de développement de la BCD, ADIFLOR appuie le projet et les objectifs de l’EFIV.  Acteur de la promotion du livre et de la lecture en langue française, l’association a accepté de soutenir le projet de développement de la lecture en français mis en place par l’équipe pédagogique de l’EFIV grâce à l’envoi de 5 cartons de livres et de fournitures. L’aide d’ADIFLOR permet aujourd’hui la mise en place d’un système de prêt et l’initiation à la lecture en français.

Natacha NKOUIKANI 

[1] BCD : signifie bibliothèque centre documentaire d’école. C’est le lieu de l’école où sont disponibles les productions langagières, et en particulier l’écrit, sous des formes très variées.

 

cache_img/w300_h140_IMG_1096.jpg.dat
cache_img/w300_h140_page blanche pr site.jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMG_1099.jpg.dat

ADIFLOR et Négocia donnent une nouvelle vie aux livres...

ADIFLOR a récemment été partenaire de la grande Ecole de Commerce Négocia située Porte de Champerret, à Paris 17.

Du 22 au 23 juin, au sein de cette école se sont tenues plusieurs scénographies sur les thèmes suivants : Les espaces recyclés, le zen, le baroque et la maison de campagne. Ces scénographies ont achevé les 2 années d’études en merchandising des étudiants.

ADIFLOR a été contactée par les élèves pour un prêt d’ouvrages. Ainsi plus de 500 d’ouvrages ont orné de part et d’autre leur scénographie intitulée « LOFT Espaces recyclés ».

ADIFLOR a été sensible à cette proposition d'une nouvelle utilisation des livres par la mise en scène d’un aménagement totalement recyclé grâce aux ouvrages qui étaient destinés au pilon ou à la poubelle.

En effet, de par ses actions, ADIFLOR redonne une seconde vie aux livres, grâce à cette scénographie les livres ont pu trouver une 3ème vie, et même parfois une 4ème vie, puisque les objets confectionnés avec des ouvrages ont été acquis par de nombreux visiteurs et partenaires de cet événement, c’est d’ailleurs le cas des nombreuses colonnes de livres !

La communication développée par les étudiants, autour de cet événementiel, a permis une visibilité à ADIFLOR (apposition notre logo sur les affiches et invitations, différentes plaquettes pour tous les visiteurs et partenaires de ce projet).

Dans l’espoir que ces 6 étudiantes obtiendront une note à la hauteur de leur travail… un grand merci à Melle Sophie Corsin, notre interlocutrice privilégiée, durant la mise en place de ce projet. 

 

Crédits photos : ADIFLOR

cache_img/w300_h140_P6231391.jpg.dat
cache_img/w300_h140_P6231393.jpg.dat
cache_img/w300_h140_P6231395.jpg.dat
cache_img/w300_h140_P6231407.jpg.dat


Retrouvez toutes les Informations d'ADIFLOR

ADIFLOR SÈME LE PLAISIR DE LIRE EN FRANÇAIS À MOUNDOU

LES ÉDITEURS DÉCOUVRENT LA LISEUSE D'ADIFLOR

2000 LIVRES POUR LA SERBIE

UN PRIX PAR L'ACADÉMIE FRANÇAISE POUR ADIFLOR

11 000 LIVRES POUR LE LIBAN

MADAGASCAR, PAYS À L'HONNEUR 2016

COLLOQUE ORGANISÉ PAR L'AFAL

Dictée « la dictée pour tous à Maisons » le 19 Mars 2016

FILM: 30 ANS D'ADIFLOR

ADIFLOR EST AUSSI SUR FACEBOOK

DÉCÈS DE BOUTROS BOUTROS GHALI

ADIFLOR FÊTE SES 30 ANS À LA FONDATION ALLIANCE FRANÇAISE

DISCOURS DU PRÉSIDENT RAPHAËL FANTIN LORS DE LA CÉRÉMONIE DES 30 ANS

DISCOURS DU SÉNATEUR LOUIS DUVERNOIS LORS DE LA CÉRÉMONIE DES 30 ANS

DISCOURS DU SÉNATEUR LOUIS DUVERNOIS LORS DE LA REMISE DES 16 000 LIVRES DU PROJET

LE XVème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE S'EST TENU A DAKAR

CONCOURS RECYCLIVRE, AIDEZ-NOUS À GAGNER

DES BIBLIOTHÈQUES POUR LES ÉCOLES DU CONGO

ADIFLOR EN ROUMANIE .

LA BIBLIOTHÈQUE DE COCORASTII

REMISE DE LIVRES AUX ENFANTS PARRAINES DE L’ECOLE BASSIATA

LE DISCOURS D'AURELIE FILIPPETTI POUR LE LANCEMENT DE "MARS, LE MOIS DES MOTS!"

QUEL AVENIR POUR LA LANGUE FRANÇAISE DANS LES MÉDIAS AUDIOVISUELS ?

LE 4ème GRAND PRIX LIVRES HEBDO DES BIBLIOHÈQUES FRANCOPHONES

DON DE LIVRES PAR L’ASSOCIATION ADIFLOR EN TURQUIE

CHINE, UNE MÉDIATHÈQUE POUR TIANJIN

La langue française : Risque-t-elle de disparaître face à la prédominance de la langue anglaise ?