ENCOURAGER LA LECTURE


La Fondation MTN Congo "Y'ello 100 bibliothèques pour tous"

Au Congo, la Fondation MTN qui milite pour le droit à l’éducation avec des programmes tels que Y’ello 100 Bibliothèques pour tous a fait appel à ADIFLOR pour équiper en livres les bibliothèques qu’elle met en place à travers le pays.

Ce programme d’envergure nationale consiste à installer 100 bibliothèques au sein des 12 Départements de la République du Congo. C’est-à-dire une moyenne de 8 bibliothèques/ départements.

Déjà plus de 40 000 livres ont été réceptionnés par les équipes de la Fondation qui oeuvrent à la réalisation de ces bibliothèques.

Le 14 août 2016, lors des festivités commémoratives du 56e anniversaire de l’accession à l’indépendance de la république du Congo, les Ministres Léon Juste IBOMBO en charge des Postes et des Télécommunications, Leonidas MUTTOM de la Culture et des Arts ainsi que Ange Wilfrid Aimé BININGA de la Fonction Publique et des Réformes de l’Etat ont eu à couper les rubans symboliques marquant l’inauguration au sein du Lycée et Collège Nestor WOLO MAKOUMDZI, de Madingou chef-lieu du département de la Bouenza suite au don de la Fondation MTN Congo composé d’une Bibliothèque totalement équipée de 32 places de lecture assises, de 3500 ouvrages didactiques (Culture Générale, Biologie, Anglais, Mathématiques, Physiques, Français, Histoire, SVT, Latin, Géographie, Dictionnaires, Poésies, Droit et bien d’autres romans de littératures…) et d’une salle informatique entièrement aménagée, électrifiée et câblée (de 15 postes et d’une connexion internet 3G+ de forte capacité gratuite) pour les élèves et enseignants.   

L’inauguration d’une bibliothèque et d’une salle informatique représente un moment fort car elles sont synonymes d’un accès à tous à la culture, à la lecture, à la découverte et surtout à l’amélioration de soi.

Par ce programme, la Fondation s’investie aux cotés des parents et des pouvoirs publics en soutenant l’alphabétisation des jeunes congolais afin d’accroitre le pourcentage de réussite scolaire, un objectif partagé par ADIFLOR.

cache_img/w300_h140_Mtn - copie.JPG.dat
cache_img/w300_h140_10393878_689743471061696_2501982059459193185_n.jpg.dat
cache_img/w300_h140_MTN4 - copie.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Mnt 1.jpeg.dat
cache_img/w300_h140_Mtn 3.jpeg.dat

LE BPC TONNERRE FAIT RAYONNER LA CULTURE FRANCAISE AUX SEYCHELLES

Le BPC Tonnerre fait rayonner la culture française aux Seychelles A l’occasion de son escale aux Seychelles, le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre a été un vecteur de diffusion de supports littéraires français en république des Seychelles via les actions des officiers-élèves embarqués dans le cadre de la mission Jeanne d’arc 2013.

Durant ce déploiement de longue durée, les 133 cadets effectuent à bord du BPC Tonnerre et de la frégate Georges Leygues leur stage d’application à la mer. Intégrés aux activités opérationnelles, ils ont aussi l’occasion de faire rayonner la culture française à l’étranger à travers des initiatives personnelles et originales.

 A Port Victoria, les officiers-élèves de l’association Marine Partage ont délivré du fret culturel pour le compte de leurs associations partenaires AMOPA (association des Membres de l’ordre des palmes académiques) et ADIFLOR (Association pour la diffusion internationale francophone de livres, ouvrages et revues). Ce fret d’une demi-tonne se composait de livres et manuels francophones qui ont ainsi été livrés à l’ambassade de France aux Seychelles. Ayant vocation de promouvoir la littérature française, ces ouvrages prendront ainsi place dans les bibliothèques de l’école française et de l’Alliance Française de Mahé. Lors du cocktail, les élèves ont eu l’occasion de rencontrer la directrice de l’école française aux Seychelles ainsi que des membres de l’alliance diplomatique.  

 

EV2 Jeanpierre

 

 

cache_img/w300_h140_Image 1.png.dat
cache_img/w300_h140_Image 2.png.dat

MISSION JEANNE D’ARC 2013 : les officiers-élèves de Marine Partage acheminent des livres en Jordanie

Montée par des officiers-élèves de la marine nationale, l’association Marine Partage achemine des dons à vocation culturelle tout au long de la mission Jeanne d’Arc 2013, période d’application à la mer de ces futurs officiers en fin de cursus scolaire. Dans le cadre de son partenariat avec les associations françaises ADIFLOR(association pour la diffusion internationale francophone des livres) et Amopa (association des membres des palmes académiques), qui ont toutes deux pour but de promouvoir la littérature française à l’étranger, Marine Partage a récolté plus plusieurs tonnes d’ouvrages en France, avant le départ du bâtiment de projection et de commandement Tonnerre et de son escorte, la frégate anti-sous-marine (FASM) Georges Leygues, pour la mission Jeanne d’Arc.

Le 30 mars, les deux bâtiments ont accosté à Aqaba en Jourdanie, pour une escale de quatre jours. Les officiers-élèves de Marine Partage ont alors débarqué deux palettes de livres, provenant respectivement d'Amopa pour le lycée français d'Amman, et d'ADIFLOR pour la médiathèque de l'institut français à Amman. 

"Pendant l'escale, nous avons rencontré le responsable de l'institut français à Amman, qui nous a fait part de sa satisfaction de recevoir tous ces livres et a encouragé notre action, témoigne l'enseigne de vaisseau Fabien Jeanpierre actuellement président de l'association Marine Partage. C'est important pour nous de recevoir ces encouragements, qui signifient que ce aue nous faisons a du sens."

En s’impliquant ainsi dans l’organisation et la gestion de la délivrance de fret culturel à l’étranger, les officiers-élèves appréhendent diverses facettes du travail associatif et prennent toute la mesure du sens des responsabilités qui leur incombe en tant que futurs officiers.

Le BPC Tonnrere et la FASM Georges Leygues ont quitté la Jordanie le 4 avril, et s’apprêtent  à rallier Djibouti, prochaine étape de la mission Jeanne d’Arc 2013. La mission Jeanne d’Arc est un déploiement à plusieurs dimensions d’une durée de cinq mois, débuté le 6 mars 2013. Aux missions opérationnelles ordonnées aux unités de combat vient s’ajouter une mission de formation des officiers-élèves de l’Ecole navale.

EV2 Fabien Jeanpierre

Président Marine Partage

cache_img/w300_h140_DSCN5187.JPG.dat
cache_img/w300_h140_DSCN5186.JPG.dat
cache_img/w300_h140_Image 3.png.dat

ATELIER LECTURE À L'INSTITUT FRANÇAIS DE KINSHASA

L’Institut Français de Kinshasa vient d’acquérir la petite bibliothèque francophone d’ADIFLOR

Le samedi 19 Janvier un atelier lecture a été organisé dans la médiathèque pour les élèves de 5ème et 6ème primaire (niveau CM1 – CM2) de l’école Labannière.

C’est Congo Action, une association française qui intervient dans les domaines de l’éducation et de  la formation des jeunes en RDC qui a animé ce premier atelier. La séance a débuté par quelques questions posées aux élèves sur le rôle de  l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Le dernier sommet ayant eu lieu à Kinshasa (du 12 au 14 Octobre 2012)  les élèves ont pu aisément citer quelques pays membres de la communauté francophone. 

Puis à travers la lecture du livre de Dominique Mwankumi « les petits acrobates du fleuve »  (Editions l'école des loisirs) les élèves ont été  transportés dans l’aventure, embarqués dans une pirogue au beau milieu d'un  fleuve mouvementé. Ce récit initiatique où se mêlent la peur, le courage, le goût du risque et l'innocence de l'enfance  a  captivé tous  les élèves.

L’équipe de la médiathèque qui a assisté à l’animation a proposé d’inscrire « l’atelier lecture » dans le calendrier des animations régulières pour la  jeunesse à l’Institut Français de Kinshasa.  

Ces animations  pourront aussi venir en support à des thématiques abordées en classe avec les professeurs.   

La Petite Bibliothèque Francophone d’ADIFLOR  pourra alimenter ces séances puisqu’elle présente une large variété de titres qui invitent au voyage pour découvrir le monde francophone sur les cinq continents et  développer l’imaginaire des enfants.

 

Florence Makpolo, Présidente de Congo Action.

 

cache_img/w300_h140_IMGP7688.jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMGP7715.jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMGP7755.jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMGP7760.jpg.dat

TOGO CRÉATION DU CENTRE CULTUREL « ELIKÉ »

Un an après l’envoi de 3000 livres -  (ou 3 palettes ou 70 cartons !, de manuels scolaires du primaire et du collège en Français, Mathématiques, Sciences…, d’albums jeunesse, de romans, de documentaires, de dictionnaires, de magazines, de bandes dessinées, de CD… ; de nombreux éditeurs, comme Bayard presse, Albin Michel, Autrement, Grandir, CLE International, Gallimard, Livre de Poche, Milan, Fleurus, Casterman, Dupuis, Larousse, Prisma Presse, Delagrave, ESF, Studyrama, Palais de la Découverte, Maxi-Livres…), - l'inauguration du centre culturel/bibliothèque baptisé « Eliké » dans le village d’Assahoun au Togo a eu lieu en septembre 2012.

Cette réalisation a pu avoir lieu grâce à trois acteurs clefs.

Tout d’abord, les initiateurs du projet, tous les deux appartenant à l’association « Soutien Planète » http://soutienplanete.org/: son responsable Mr ATANDJI-TOUGBEGNON Komla Mezipki Frédéric, sculpteur de formation âgé de 35 ans, originaire du village d’Assahoun, qui a depuis de nombreuses années participé à des camps-chantiers et a eu l’occasion d’encadrer des bénévoles et des volontaires, connaissant personnellement les différentes autorités locales, ce qui permet d’élaborer les projets de l’association en collaboration avec les villageois et ces autorités, et de répondre ainsi au mieux à leurs besoins ; aidé sur ce projet par Sylvain BRISCHOUX, élève de l’Ecole Centrale de Lyon, qui s’est engagé dans l’association « Soutien Planète » dans le cadre de son stage d’application, motivé par sa volonté d’appliquer les compétences apprises, entre autre dans la gestion de projet, à un projet humanitaire et solidaire.

Un deuxième acteur participe également à l’effort de mise en place du projet, c’est ASF Amour Sans Frontière, association humanitaire http://www.asf-asso.org/ , qui a partagé les frais de transport des ouvrages.

Et enfin ADIFLOR, troisième acteur clef, qui a fourni bien sûr le fonds documentaire qui nourrira ce nouveau Centre Culturel d’Assahoun.

 

Le projet est parti du besoin de pallier à un manque de centre de vie culturelle au sein du village d’Assahoun, les autres villages trop éloignés ne permettant pas de profiter au mieux de ressources, un besoin exprimé par la population, particulièrement par les jeunes qui désiraient « se cultiver », « mieux s’exprimer », « connaître l’actualité », « s’habituer à lire »..., avec un fonds documentaire renouvelé, sur des livres neufs, des ouvrages plus diversifiés, multiculturels, outils d’ouverture et d’apprentissage…

L’association « Soutien Planète » qui milite pour l’environnement, l’éducation, la santé, au sein du village, regroupant près de 10000 personnes et situé à 55km de Lomé au Togo, et comptant 9 établissement scolaires pour environ 3000 élèves, souhaitait mettre en place un centre culturel qui n’existait pas, principalement destiné aux jeunes pour leur garantir un accès à la culture et à l’éducation. Pour compléter le projet déjà bien avancé, l’association souhaitait faire l’acquisition de davantage de livres, tournés en particulier vers la formation, l’éducation et la connaissance de la culture togolaise et africaine, ainsi que d’ordinateurs et de fournitures de bureau destinés à la gestion quotidienne de la bibliothèque. « Conjointement à la mise en place et au développement de celle-ci, une sensibilisation de la population à la lecture sera entreprise, au travers de diverses actions, dont, entre autres, un porte-à-porte informatif auprès des habitants, l’utilisation de la radio locale Maratanha, une bibliothèque ambulante se déplaçant dans les villages alentour, ou encore l’organisation de concours de poésie. », précisait le responsable de l’association Mr ATANDJI-TOUGBEGNON qui s’est donc adressé à ADIFLOR en 2011, afin qu’elle fournisse le fonds documentaire nécessaire à l’élaboration de la bibliothèque, ou plutôt de compléter un travail qui avait déjà permis de rassembler près de 700 livres, grâce à des institutions locales.

Des ordinateurs venus d’un collège français à Grenoble ont été mis en place dans ce nouveau centre culturel « Eliké » afin d’héberger un cybercafé dont les revenus permettront d’acquérir de nouveaux livres et de moderniser la bibliothèque. Cet espace permet aussi aux habitants de s’initier à l’utilisation d’un ordinateur : traitement de texte, fiche de calcul, boite mail, navigation internet...

Tous les ouvrages demandés à ADIFLOR et reçus à Assahoun, ont intégré la même bibliothèque, que gère l’association « Soutien Planète » grâce à des bénévoles expatriés et aux habitants du village.  La bibliothèque est disposée dans un local loué par l’association, où sont installés meubles, livres et bureaux de prêts ; des paillotes ont également été créées pour permettre la lecture sur place. Les heures d’ouverture de la bibliothèque varient en fonction de la fréquentation, de l’animation du village (par exemple le samedi, jour de marché et de rencontres pour les populations des villages d’Assahoun et de ses alentours, et le mercredi après-midi pendant le congé de tous les écoliers, collégiens…).

 

Voir également article de l’association « Soutien Planète » http://www.soutienplanete.org/espace-culturel.html

 

Cécile Bourlange – Bénévole ADIFLOR – Octobre 2012

 

 

cache_img/w300_h140_culture1.jpg.dat
cache_img/w300_h140_culture2.jpg.dat
cache_img/w300_h140_culture3.jpg.dat

DES NOUVELLES DU PROJET « MISSION JEANNE D’ARC » - L'ESCALE DE MOMBASSA

Dans le cadre d’un projet de modernisation des fonds des bibliothèques du réseau des alliances françaises au Kenya, l’alliance française de Nairobi a souhaité enrichir les ressources des bibliothèques du réseau des alliances françaises du Kenya afin d’offrir à ses étudiants des supports variés pour pratiquer la langue de manière ludique. L’alliance française de Nairobi (AFN) souhaitait actualiser son fonds documentaire.

Une bibliothèque tournante, projet nécessaire et novateur pour les bibliothèques d’autres Alliances Françaises kenyanes, telle que l’alliance française de Kisumu et d’Eldoret, a cependant réduit le fonds de celle de Nairobi. 1200 livres au total sont envoyés dans les alliances françaises au Kenya. Ces livres tournent entre les AF tous les 4 à 6 mois. L’alliance française de Nairobi aimerait également avoir une sélection de livres et de dictionnaires à offrir aux étudiants des écoles secondaires kenyanes qui participent à Lire en fête et la Semaine de la francophonie. 

 

Le mot de Gérard Saby, directeur de l’Alliance Française de Mombasa

Les Alliances Françaises du Kenya ont pu bénéficier en 2012 d’un don de livres offerts par l’association ADIFLOR, qui leur a permis d’enrichir les fonds de leurs bibliothèques.

Le Kenya abrite deux Alliances Françaises, celle de Nairobi, dans la capitale qui dispose d’annexes à Eldoret, Kisumu et Buru Buru et celle de Mombasa sur la côte.

C’est au total 11 cartons de livres qui ont été acheminés sur le BPC Dixmude, parti de Toulon et arrivé dans le port de Mombasa fin avril 2012. Guillaume Bellaubre, président de Marine Partage, assurait la liaison entre le bateau et l’Alliance Française de Mombasa et le déchargement s’est passé sans problème. Après quelques minutes d’explications et de négociations, les douanes kényanes donnaient leur feu vert et les cartons de livres quittaient le port pour rejoindre les rayons des médiathèques des Alliances Françaises du Kenya.

Les Alliances Françaises du Kenya expriment toute leur reconnaissance à ADIFLOR et à Marine Partage pour leur soutien qui a permis d’étoffer et de diversifier l’offre proposée à leurs lecteurs.

 

Cécile Bourlange, Bénévole ADIFLOR, Responsable Infothèque

 

cache_img/w300_h140_Site4.JPG.dat
cache_img/w300_h140_DSC07856.JPG.dat

Poitiers-Moundou et ADIFLOR se mobilisent pour le Tchad

L’association Poitiers-Moundou qui anime depuis 20 ans le jumelage-coopération entre la ville de Poitiers et la ville de Moundou au Tchad a procédé en mars dernier à un important envoi de livres et matériels à destination des établissements scolaires et associations de Moundou.

Cet envoi poursuit l’action du jumelage-coopération dans l’appui à l’Education et à la Culture : 6 000 manuels et livres de bibliothèque dont 2 000 livres ADIFLOR ont été envoyés à destination de 30 établissements scolaires de Moundou.

Une partie importante de cet envoi est destinée au fonds de la Bibliothèque du lycée de Djarabé et une priorité a également été donnée à l’enseignement primaire.

 

Retrouvez ci-dessous les photos de la remise officielle de ces manuels scolaires. 

 

cache_img/w300_h140_IMG_0188 b.jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMG_0195 b.jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMG_4689 b.jpg.dat
cache_img/w300_h140_CIMG0100.JPG.dat
cache_img/w300_h140_CIMG0079[1].jpg.dat
cache_img/w300_h140_CIMG0055.jpg.dat

ADIFLOR soutient un projet pédagogique au Togo

En début d'année, l'association "les Enfants de Mission-Tové" a reçu 138 ouvrages de la part d'ADIFLOR à destination du canton Mission-Tové-Kovié au Togo. 

Autant de manuels scolaires, documentaires, romans jeunesse qui sont aujourd'hui consultables (dans une salle d'étude commune) par les élèves de deux écoles primaires publiques, du collège et du lycée du canton. 

En février dernier, Eric Bouveresse, Président de l'association "les Enfants de Mission Tové" et Professeur dans un collège d'Achères s'est rendu sur place avec trois jeunes élèves.

 

Retour sur la mission d'Eric, Camille, Audrey et Carole (élèves en 4ème au Collège Jean-Lurçat à Achères).

"Un véritable échange de toute une matinée entre les jeunes togolais et les trois collégiennes achéroises a eu lieu d'où ont jailli des questions riches de sens de la part des ados du canton de Mission-Tové-Kovié de 15 000 habitants au Togo en région maritime, sans eau courante ni électricité :

- Y a t-il encore des arbres chez vous ? - Comment faites-vous pour que l'école soit gratuite pour tous ? - Y a-t-il un endroit pour cuisiner et déjeuner pour les élèves qui habitent à 1 heure de marche ? Et bien d'autres encore...

Depuis 2006, les villageois avec le CVD (Comité Villageois de Développement) agissent en complémentarité des actions de l'association "les Enfants de Mission-Tové". Il mène de nombreux projets d'accès à l'eau potable et d'assainissement. 

Une salle d'étude de 100 m2, alimentée en électricité par groupe électrogène, a été créée et est aujourd'hui gérée par une personne formée par une ONG partenaire togolaise aux techniques documentaires de gestion.

ADIFLOR est venue appuyer un fonds de bibliothèque préexistant (manuels scolaires et matériels pédagogiques neufs et conformes au programme togolais en vigueur, achetés sur place auprès d'éditeurs africains à prix négociés).

Le lycée a enregistré les meilleurs résultats au Bac de la région maritime en juin 2010 aisni qu'au BEPC."

 

---

Récemment, ADIFLOR a été conviée à une soirée de remerciements organisée par l'association "les Enfants de Mission-Tové"

Les élèves et M.Eric Bouveresse leur professeur ont offert au public présent de nombreuses performances musicales grâce à des instruments traditionnels. 

Une soirée très réussie !

Retrouvez les dernières photos ci-dessous : 

 

Crédits photos : Eric Bouveresse et Isabelle Le Camus

cache_img/w300_h140_4101.jpg.dat
cache_img/w300_h140_4106.jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMG_4102[1].jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMG_4107.jpg.dat
cache_img/w300_h140_carte-togo2.gif.dat
cache_img/w300_h140_DSC05930.JPG.dat
cache_img/w300_h140_DSC05940.JPG.dat

ADIFLOR au Burkina faso

ADIFLOR, animée par Isabelle Le Camus de Lagrevol entourée des équipes de bénévoles, renouvelle son soutien à un projet lancé en 2011, en phase avec la mission qu’elle s’est fixée de faire vivre la lecture en français partout dans le monde.

Ce projet concerne une association, UNISAHEL, qui œuvre au Burkina Faso, pays d'Afrique de l'Ouest. L’association UNISAHEL, depuis sa création en 1987, identifie dans les pays du Sahel des projets concrets de Formation/ Santé/ Développement menés par des associations locales, et soutient des projets en apportant véhicules utilitaires, divers matériels et outils, … là où ils sont indispensables au développement de l’activité locale.

Un des projets en cours « Apprendre et se construire dans les quartiers déshérités de Ouagadougou »  concerne la création d’un bibliothèque-centre de ressources pour chacune de deux maisons de jeunes implantées dans les quartiers « non lotis » à Ouagadougou, la capitale du Burkina: l’ASECD et la MJCA (voir le blog d’UNISAHEL). UNISAHEL a étudié en particulier avec l’équipe des animateurs, le type d’ouvrages à acquérir, avec une place significative accordée à l’édition africaine et aux libraires burkinabé.  C’est dans le cadre du secteur éducatif (soutien scolaire, étude du soir, formation BAFA, temps Bibliothèque, Club de vacances …) qu’UNISAHEL a fait appel aux ressources d’ADIFLOR.  L’association travaille en effet depuis longtemps avec Jacqueline Gascuel qui œuvre pour UNISAHEL et c'est la deuxième année que la MJCA reçoit des livres donnés par ADIFLOR.

Ces livraisons d’ouvrages permettent d’enrichir le fonds documentaire afin de répondre aux besoins locaux (différents types d’ouvrage - albums, romans, documentaires, images, etc. – mais aussi thématiques diversifiées, par disciplines et niveaux…).

Cécile Bourlange, Bénévole ADIFLOR, Responsable Infothèque

le 26 mars 2012

 

 

cache_img/w300_h140_enfants-MJCA.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Image-MJCA.jpg.dat

Sénégal, des livres à gorée et en casamance

En collaboration avec Bobo Sall, directeur de l’association SAINT-LOUIS INITIATIVES, ADIFLOR a participé à la mise en place de deux bibliothèques.

Deux projets en écoles primaires ont vu le jour dans deux écoles au Sénégal, l’école Léopold ANGRAND à Gorée et l’école primaire de Kanéma, en Casamance, pour un total de  63 classes et 14.988 élèves. Ces deux écoles ont été sélectionnées par l’association Saint-Louis Initiatives, qui avait déjà travaillé en 2009 avec deux autres écoles sur le même projet pédagogique qui avait été un franc succès, avec la mise en place d’animations autour de livres choisis par les élèves et une augmentation de la fréquentation de la bibliothèque.

A la suite de cette réussite, l’association a développé une méthode d’animation pédagogique, qu’elle a proposée en 2011 aux deux nouvelles écoles de Gorée et Casamance. Le directeur de l’école de Kanéma par exemple, Mr Cissokho, souhaitait mettre en place une bibliothèque scolaire afin de développer le goût de la lecture et de la culture générale aux élèves du village, mais également  aux localités voisines, la communauté rurale de Goudomp, dont c’est la bibliothèque la plus proche. Tandis qu’Angrand montre déjà une belle année d’animations, Kanéma inaugurait par une cérémonie fin juin 2012 la réception des livres pour la bibliothèque. 513 ouvrages provenant de dons de l’association ADIFLOR ont été donnés à l’occasion.

 

Cécile Bourlange – Bénévole ADIFLOR – Octobre 2012

 

 

cache_img/w300_h140_Sénégal1.png.dat
cache_img/w300_h140_Sénégal2.png.dat

Un nouvel apport de livres au Burundi

L’association Burundi Victoire des Anges qui milite pour la promotion de la lecture publique au Burundi en collaboration avec ADIFLOR a récemment remis une centaine d’ouvrages à l’Etablissement Notre-Dame de l'annonciation de Bukeye, situé à une cinquantaine de kilomètres de la capitale du Burundi, Bujumbura.

Outre les fournitures scolaires et les livres remis par des Poitevins à l’Association Burundi Victoire des Anges, de nombreux livres offerts par ADIFLOR ont été remis à Soeur Victoire, par l'intermédiaire de Pascaline Gouadain, Alain Champaux, Alain Burlaud, bénévoles de l'association, entre le mois de mars et le mois d'août. 

En octobre, une vingtaine de livres supplémentaires partiront pour le Burundi.

Evelyne Niyongabo, référente burundaise, est actuellement en charge d’ assurer le lien avec l'établissement dirigé par Soeur Victoire.

Un premier envoi de 200 ouvrages offerts par ADIFLOR avait déjà été réalisé en décembre 2009.

Retrouvez un court film réalisé sur place sur le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=lnrTsHODtPI

 

cache_img/w300_h140_burundi[1].jpg.dat
cache_img/w300_h140_burundi.jpg.dat

Des livres pour la bibliothèque de Yopougon, Côte d’Ivoire

La bibliothèque Saint Laurent située à Yopougon, une des zones les plus pauvres d’Abidjan a récemment reçu 300 ouvrages de la part d’ADIFLOR : des romans, des livres sur le théâtre, des ouvrages d’Art comme des livres de pédagogie ou de droit institutionnel.

Cette bibliothèque créée en 2007 par la Communauté missionnaire de Villaregia accueille les élèves de l’école d’alphabétisation Saint Laurent mais aussi du lycée et les étudiants de l’université construits sur le même terrain que la bibliothèque.

La bibliothèque Saint Laurent permet à tous les jeunes de la commune de Yopougon qui ne disposent pas de livres d’approfondir leurs recherches scolaires. 

La bibliothèque compte aujourd’hui 1 500 abonnés.

« Avec joie, nous vous envoyons quelques photos des livre reçus de la part d’ADIFLOR. Merci au nom de tous les jeunes qui fréquentent la bibliothèque. »

Antonio Serrau, Vice-responsable de la Communauté Missionnaire - Responsable de la bibliothèque.

 

cache_img/w300_h140_livres Ö la bibliothäque.JPG.dat
cache_img/w300_h140_livres Ö la bibliothäque2.JPG.dat

Solidarité Franco-Tunisienne autour des Livres

ADIFLOR (Association pour la Diffusion Internationale Francophone de Livres, Ouvrages et Revues, présidée par M. le sénateur Duvernois), toujours attentive et solidaire auprès des bibliothèques désireuses de compléter, enrichir ou remplacer leur fonds documentaire, a répondu à l’appel urgent il y a un an d’une association tunisienne.

Une quarantaine de bibliothèques publiques tunisiennes ont en effet durement soufferts des récents événements qui ont eu lieu en Janvier 2011. De nombreux incendies, destruction de vitres, vols et pillages d’équipements et des fonds documentaires dans des bibliothèques de villes telles que Bizerte, Kairouan, Sidi Bouzid, Kélibia… ont fragilisé le fonds documentaire disponible.

En février 2011, Ali Marzouki, président d’une association tunisienne, la Fédération nationale des associations des amis de la bibliothèque et du livre, lance un appel à la solidarité française. Grâce à l’étroite collaboration qui a toujours existé entre la Direction de la lecture publique tunisienne et l’ambassade de France, cet appel est très rapidement transmis aux différentes associations qui travaillent activement à la diffusion du français et au partage des livres dans le monde.

ADIFLOR bien sûr répond présente et envoie 13 883 livres, sur les 40 000 qui sont rassemblés et envoyés, grâce également à d’autres associations soutenues par le Ministère de la Culture.

Le 9 février 2012, l’ambassadeur de France, Boris Boillon, et le ministre tunisien de la Culture, Mehdi Mabrouk, se sont donc finalement retrouvé à la Médiathèque de l’Ariana, dans le Grand Tunis, pour une cérémonie de remise de dons, marquant cette coopération bilatérale Franco-Tunisienne.

Des piles de cartons remplis d’ouvrages, essais, beaux livres, manuels scolaire, albums de jeunesse… occupaient deux salles de la médiathèque. Dans les prochaines semaines ces livres seront distribués par la Direction de la Lecture Publique à travers tout le pays.

Cécile Bourlange.

Bénévole ADIFLOR.

Responsable Infothèque.

 

Opération réalisée avec le soutien du Ministère de la Culture et de l'Institut français

 

 

D’autres articles sur ce sujet :

La presse http://fr.allafrica.com/stories/201202150755.html

Ambassade de France http://www.ambassadefrance-tn.org/Aide-d-urgence-aux-bibliotheques

Jetset Magazine http://www.jetsetmagazine.net/culture/revue,presse/un-nouveau-souffle-de-vie-pour-nos-bibliotheques.21.11462.html

 

cache_img/w300_h140_5.png.dat
cache_img/w300_h140_8.png.dat
cache_img/w300_h140_1.jpg.dat
cache_img/w300_h140_3.jpg.dat
cache_img/w300_h140_6.jpg.dat

ADIFLOR et Acapel poursuivent leurs actions au Liban

ADIFLOR travaille depuis de nombreuses années avec Acapel. Au fil des années, ce sont près de 3 tonnes de livres qui ont pu être acheminées. 

L’Association Culture Art pour Les Enfants du Liban a pour but d’accompagner le parcours d’enfants défavorisés au Liban, en apportant soit une aide individuelle de parrainage de la scolarité d’enfants soit un parrainage de projets éducatifs dans leurs écoles.

Plus de 5 000 ouvrages offerts par ADIFLOR ont pu être acheminés vers le Liban grâce au fret humanitaire du navire Le Tonnerre.

La distribution de ces ouvrages et fournitures scolaires a été effectuée en juillet dernier.

C’est avec joie que les enfants parrainés par Acapel ont reçu de nombreux livres.

Les  écoles  et collèges  partenaires de l’association, situés à Hazmieh, Baabda, Baskinta Ajaltoun et près de Saïda ont également été dotés.

Deux associations partenaires de Acapel ont, elles aussi, reçu un apport d’ouvrages. L’association Dar Al Amal, qui oeuvre notamment à l’accueil des enfants de la rue à Bourj Hammoud, banlieue de Beyrouth ainsi que l’association Enfance pour la Paix, à destination de 5 écoles partenaires situées dans la Béqua, à l’ouest de Baalbeck.

« Cette remise a été très fortement appréciée, et la qualité des livres soulignée. » Maryse Lesault, Présidente Acapel 

 

cache_img/w300_h140_liban2.jpg.dat
cache_img/w300_h140_liban.jpg.dat
cache_img/w300_h140_liban3.jpg.dat

Création d’une bibliothèque à Diogo, Sénégal

L'école de Diogo, située dans un village de brousse au Sénégal a tout d'abord reçu 550 kilos d’ouvrages, soit près de 1 000 manuels scolaires de la part d’ADIFLOR

En collaboration avec l’association des parents d’élèves et le corps enseignant de Diogo, Camille Branche, Anne-Laure Dupont et Mélanie Garnotel, trois jeunes bénévoles d’ADIFLOR ont également participé à la création d’une bibliothèque au sein même de l’école.

Un chantier était déjà en cours lors de leur séjour au village en juillet 2009. Grâce aux dons de particuliers et du groupe scolaire Notre-Dame de Reims, ADIFLOR a financé l’aménagement de la bibliothèque et acheter de nombreux albums jeunesse spécialisés Afrique, auxquels se sont ajoutés des livres de poche, romans, revues, livres jeunesse…

Une palette contenant près de 1 800 ouvrages et 50 kilos de fournitures scolaires est ensuite partie du stock national d'ADIFLOR en direction de Diogo. 

Les écoliers, enseignants et villageois ont maintenant accès à la bibliothèque. Ils peuvent emprunter des livres et lire à leur guise.

 

Crédits photos : Mélanie GARNOTEL - Modou M'BAYE

 

 

cache_img/w300_h140_IMG_0529.jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMG_1251 site.jpg.dat
cache_img/w300_h140_DIRECTEUR ET BIBLIO.jpg.dat

Des ordinateurs et des livres pour Mbour, Sénégal

Début novembre, comme prévu, le centre de formation Xam-Tic Center de Mbour a ouvert ses portes et les premiers cours théoriques et modules de formation ont pu débuter. Fin novembre les cours pratiques ont pu commencer grâce à la réception de 42 ordinateurs, imprimantes, serveurs, etc offerts par différents partenaires français et par l'association Waji "Wasaare Jamm Internationalhttp://www.logicsystems.fr/waji/

Ce lot de matériel informatique fut accompagné d'une bibliothèque technique offerte par ADIFLOR.

 

cache_img/w300_h140_newsletter n15_Page_1_Image_0045.jpg.dat
cache_img/w300_h140_newsletter n15_Page_1_Image_0046.jpg.dat

Plus de 5 000 livres pour les écoles de la région de Banankoro, Mali

Suite à différents projets d'aide à la scolarisation menés depuis deux ans par deux bénévoles d'ADIFLOR, Anne-Laure et Mélanie, 400 kilos de fournitures scolaires furent offertes à six écoles primaires de la région de Banankoro au Mali. 

En complément, plus de 5 300 manuels scolaires ont été affrétés par ADIFLOR à ces six mêmes écoles. 

 

En août dernier, le chef du village et trois de nos bénévoles présentes sur place, on ainsi pu remettre ces manuels scolaires aux directeurs et enseignants, lors d'une grande cérémonie organisée en présence des autorités locales maliennes.

* voir aussi carnet de route dans la rubrique Actualités (ADIFLOR en AFRIQUE).

 

Une belle rentrée des classes 2009-2010 en perspective pour ces six écoles de brousse !

 

 

cache_img/w300_h140_Mali.jpg..jpg.dat
cache_img/w300_h140_Afrique suite 657.JPG.dat

Don de 800 livres à deux écoles de Saint-Louis, Sénégal

En août dernier, les écoles Ndatté Yalla et El Hadji Babacar Sarr de Sindonné, toutes situées dans l’île de Saint-Louis au Sénégal ont reçu 800 ouvrages offerts par Mame Bobo Sall. Ayant bénéficié de l’appui de plusieurs partenaires dont celui d’ADIFLOR pour monter ce projet, M. Sall, ingénieur de formation vivant en France a souligné en remettant ces nombreux ouvrages parmi lesquels figurent des œuvres de Léopold Sédar Senghor et d’autres grands écrivains africains, que son geste vise à redonner aux élèves de sa ville natale, Saint-Louis, le goût de la lecture.

La remise du don a eu lieu dans l’enceinte de l’école Ndatté Yalla en présence des enseignants, des élèves et de leurs parents. Les membres de l’association des écrivains et poètes de Saint-Louis ont également assisté à l’évènement. 

La représentante de la Fondation Paul Gérin Lajoie, Louise Kandé, qui organise la dictée internationale du même nom, l’écrivain Louis Camar et Alioune Badara Coulibaly, président de l’Association des écrivains et poètes de Saint-Louis ont tous qualifié ce geste de « très important », rappelant que « l’enseignement fait parti des piliers du développement ».

Les directeurs des deux écoles bénéficiaires ainsi que d’autres orateurs ont accueilli à sa juste valeur ce don de livres en s’engageant comme écoles-pilote à faire rayonner le goût de la lecture dans les établissements scolaires du Sénégal.

Depuis que les livres sont arrivés, de nombreuses animations ont pu être mises en place au sein des écoles Babacar Sarr et Ndatté Yalla.

La bibliothèque de l’école Babacar Sarr est désormais ouverte tous les jours. Pendant les heures prévues dans l’emploi du temps des enfants, la bibliothécaire anime une séance de découverte et de lecture avec les groupes.

Au sein de l’école Ndatté Yalla, des sous-groupes sont constitués par l’enseignant et un livre leur est proposé. L’enseignant organise à chaque fin de semaine, une séance comprenant les lectures de contes et des discussions

Un récent rapport nous a fait part du fait que le taux de fréquentation de la bibliothèque de cette école est passé de 67% en décembre 2009 à 88% en mars 2010

 

cache_img/w300_h140_photos remise dons projet 2009_Page_2_Image_0002.jpg.dat
cache_img/w300_h140_photos remise dons projet 2009_Page_1_Image_0003.jpg.dat
cache_img/w300_h140_photos remise dons projet 2009_Page_2_Image_0001.jpg.dat

ADIFLOR et Lire en Afrique, une coopération très active pour le Sénégal

Depuis maintenant 5 ans, ADIFLOR soutient les actions menées par l’association Lire en Afrique. Le but de celle-ci est de créer et d’enrichir le réseau de 40 bibliothèques qu’elle a mis en place au Sénégal. Des missions régulières sur place permettent de vérifier l’adéquation des projets menés, aux besoins du terrain. L’association participe également à la formation de bibliothécaires qui seront à même de gérer et d’organiser leurs bibliothèques et de les faire vivre au jour le jour. 


La contribution d’ADIFLOR est de procurer et d’acheminer avec le soutien de la région Ile-de-France, des livres, manuels ou revues neufs ou d’occasion. ADIFLOR mène également un démarchage spécifique auprès des éditeurs pour obtenir des livres des auteurs au programme dans les établissements scolaires.

- En 2007, ADIFLOR a participé au renouvellement des fonds des bibliothèques et à la dotation de deux nouvelles structures. Ainsi, 15 000 livres ont pu être mis en place dans les rayons de ces bibliothèques.

- En 2008, l’action s’intensifie encore : ADIFLOR a fourni le fonds de 6 nouvelles bibliothèques.

Les ouvrages s’abîment vite entre les mains des enfants. Il faut donc renouveler la panoplie de l’élève des anciennes bibliothèques. ADIFLOR a pour cela envoyé des spécimens de manuels scolaires des 7 matières principales, la philosophie, les œuvres au programme et des ouvrages parascolaires. 

 

cache_img/w300_h140_07_SenegalLEA.JPG
cache_img/w300_h140_Diofior 1.JPG
cache_img/w300_h140_Ngor 2.JPG

Lecture balnéaire à Tabarka, Tunisie

Suite à un premier don d'ouvrages en 2005, ADIFLOR en collaboration avec l'Association Le Pays Vert, a réalisé un nouvel envoi de livres à destination du club Littéraire Aklem Kmir de Tabarka en Tunisie.

Ce don de près de 300 livres a permis d'enrichir le fonds de bibliothèque du club mais a aussi laissé place à une opération très atypique de "lecture balnéaire". De juillet à septembre, des centaines de personnes de tous âges confondus ont pu lire à leur guise sur les plages avoisinantes. (Front de mer, plage el Bajia, en face l'Ile et à la plage rurale de Berkoukech).

L'opération a également touché le rif de la ville d'Ain-Draham et de nombreuses séances de lecture furent organisées en partenariat avec l'Association Tunisienne pour la pédagogie du Français au sein des lycées et collèges de la ville et à l'institut Supérieur Sylvo Pastoral. 

En commun accord avec la Maison de Jeunes Mobiles, le club Littéraire Aklem Kmir s'est également rendu dans les profonds douars (campements nomades) du rif Kroumir afin d'amener la lecture aux enfants qui vivent éloignés des bibliothèques publiques.

 

cache_img/w300_h140_Tunisie Tabarka2.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Tunisie Tabarka.jpg.dat

L'association française ADIFLOR à la rescousse du système éducatif africain


ADIFLOR soutient l’association Trait d'Union

Présidée par Christine de Gunzbourg, l'association Trait d'Union a créé 21 bibliothèques de brousse, appelées CLIC (Centre de Lecture d'Information et de Culture), entre 2003 et 2006, en partenariat avec la Fondation Hachette, le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France et le Ministère de l’Education Nationale malgache.

Ces CLIC sont gérés par les Malgaches eux-mêmes : 

- le bibliothécaire est salarié par le Ministère de l’Education Nationale malgache, 

- les Autorités Communales mettent à disposition et entretiennent les locaux,

- le Comité de Gestion est composé de notables du village.

Du 17 au 21 mai 2010 s’est déroulé, à Tananarive, un stage de formation de 5 jours des 17 bibliothécaires des CLIC du nord de Madagascar à "l'animation autour de la lecture". 

Il consistait à enseigner comment créer des animations autour de la lecture pour inciter un  maximum d’enfants à se rendre dans les bibliothèques et leur donner le goût de la lecture. Il s’agit d'organiser des jeux autour des livres, des mots, des personnages de contes, d'inventer des pièces de théâtre, de créer des chansons. 

Les bibliothécaires ont, à l’unanimité, été satisfaits de leur stage et nous ont confié pouvoir proposer à leur public, les animations apprises à Tulear et à Tananarive. 

Les CLIC reçoivent environ 200 000 enfants par an depuis 2006.

Depuis 2006, ADIFLOR a fourni 16 000 ouvrages à ces CLIC et aux Alliances françaises 

En 2010 : 3 600 livres 

 

Crédits photos : Trait d'union

 

cache_img/w300_h140_0808 CLIC Vohiposa (18).JPG
cache_img/w300_h140_0808 Sainte Marie (47).JPG
cache_img/w300_h140_0809 AF Tana (90).JPG

Promotion de la lecture au Burundi

L’association Burundi Victoire des Anges  qui milite pour la promotion de la lecture publique au Burundi en collaboration avec ADIFLOR a récemment remis près de 200 livres à lEtablissement Notre-Dame de l'annonciation de Bukeye, situé à une cinquantaine de kilomètres de la capitale du Burundi, Bujumbura.

 

Ces livres ont été confiés à Sœur Victoire Nyabenda, directrice du collège-lycée Notre-Dame de l'annonciation de Bukeye, qui est, pour l’anecdote, le tout premier établissement pour l’éducation des jeunes filles créé au Burundi (en 1941).


Sur place, les membres de l’association Burundi Victoire des Anges ont pris la mesure du travail réalisé par les religieuses et les équipes pédagogiques et ont également référencé les futurs besoins de cet établissement. Des réunions de travail ont permis de préciser les priorités. Nos partenaires ont également remarqué une grande rigueur dans la tenue des établissements, une motivation des élèves et des professeurs ainsi que cet accueil si chaleureux, propre au continent.

 

Un accueil qui transparaît d’ailleurs à travers un petit film réalisé par nos partenaires, où l’on retrouve les élèves de cet établissement adressant leurs remerciements à ADIFLOR. http://www.youtube.com/user/ADIFLOR1


Les membres de l’association Burundi Victoire des Anges  ont prévu un nouveau voyage en février-mars 2010, un nouveau don de livres sera alors réalisé par ADIFLOR.

 

cache_img/w300_h140_31 Elèves en classe, section normale 3.JPG.dat
cache_img/w300_h140_12 nov.2009 Bukeye, AFIFLOR (5).jpg.dat
cache_img/w300_h140_10 nov.2009 jeunes filles et soeur Victoire dans la cour de .JPG.dat

3 000 livres au Mouvement des Compagnons Educateurs du Niger

A l’occasion d’une formation autour de la lecture plaisir, le Mouvement des Compagnons Educateurs (Association d’anciens élèves, située au Niger) a reçu de la part d'ADIFLOR, 14 malles d’ouvrages, soit près d’un millier de livres et de revues pour les enfants.

Chaque malle a été attribuée à un « compagnon » qui sillonne un secteur de plusieurs villages en s’installant dans chacun pour une semaine et en organisant des séances de partage du plaisir de la lecture. Les emprunteurs sont élèves, collégiens, parents, membres des COGES, enseignants, etc… 

Il est à noter que les Compagnons Educateurs mènent de nombreuses missions éducatives et activités parascolaires (lecture et activités théâtrales) auprès des jeunes populations nigériennes de la région de Dosso, Tahoua et Tillabéri.

Ces livres ont été accueillis avec un grand enthousiasme et circulent aujourd’hui dans des malles au sein de différents villages du pays. Le Mouvement des Compagnons Educateurs compte aujourd’hui 175 éducateurs et plus de 25 000 enfants ont d’ores et déjà été touchés par leurs actions. 

Grâce à ce don de livres, une bibliothèque a également pu voir le jour au sein de la Mairie du village de Bitinkodji. Cette dernière sert de support de formation à des stages « autour de la lecture plaisir » menés en partenariat avec le GREF. (Groupement des Educateurs Retraités sans Frontières).

Cette bibliothèque qui détient aujourd’hui près de 2 000 ouvrages, est aussi un centre de ressources pour les Compagnons Educateurs. Une compagnonne a été recrutée et suit actuellement une formation complémentaire pour assurer le fonctionnement de cette bibliothèque à raison de 10 heures d'ouverture par semaine. (pour commencer)

« Ce partenariat avec ADIFLOR est pour nous, Mouvement des Compagnons Éducateurs, très précieux et nous vous en remercions sincèrement. » Clément Anatovi.

 

cache_img/w300_h140_100_5615.JPG.dat
cache_img/w300_h140_DSCN2792.JPG.dat
cache_img/w300_h140_DSCN2791.JPG.dat

20 000 livres pour la Tunisie

Lors d’un séjour en Tunisie, nos bénévoles Jacques et Madeleine GUINET ont séjourné à El Jem, ils ont été reçus par Monsieur Toumi, Président de l’association ACPE.

Dès lors, ils ont pu visiter la bibliothèque de la ville de El Jem qui a été dotée de nombreux livres tant bibliothèques que scolaires offerts par ADIFLOR.

L’occasion pour nos bénévoles de visiter le Lycée de Bir Salah où des ordinateurs furent offerts en début d’année par la Bibliothèque Nationale de France. Ce lycée qui a déjà été pourvu de livres devrait prochainement en recevoir d’autres ainsi que du matériel pédagogique. Notre correspondant local Monsieur Toumi se chargera très prochainement de cette future distribution.

Le centre culturel de la ville de Bir Salah, qui devrait bientôt ouvrir ses portes sera doté de matériel et de livres offerts par ADIFLOR.

 

cache_img/w300_h140_100_8387.JPG.dat
cache_img/w300_h140_100_8397.JPG.dat
cache_img/w300_h140_100_8636.JPG.dat

1,7 tonne de manuels scolaires et de fournitures pour le Burkina Faso

Suite à un séjour d'un mois au Burkina Faso, trois jeunes bénévoles d'ADIFLOR, Anne-Laure Dupont, Camille Branche et Mélanie Garnotel ont mis en place un projet d'apport d'ouvrages et de matériel pédagogique à destination de cinq écoles primaires. 

Après être arrivées à Ouagadougou chargées du fruit de leurs collectes de fournitures scolaires offertes par des établissements de Champagne-Ardenne, ces trois jeunes femmes ont mené des activités éducatives au sein de quatre écoles de la petite ville de Léo.

A l'occasion de ce séjour, elles se sont rendues à la rencontre de cinq écoles de brousse situées dans la région de Tô. Ainsi, 1,7 tonne de manuels scolaires et de fournitures a quitté le stock national d'ADIFLOR en décembre en direction du Burkina Faso.

Soit, au total plus de 3 000 manuels scolaires (parcours multimanuels, mathématiques et français…), livres et ouvrages offerts par ADIFLOR et/ou financés grâce aux dons du groupe scolaire Notre-Dame de Reims à destination des cinq écoles de la région de Tô.

Les nombreux kilos de fournitures scolaires ont fait la joie des enfants burkinabés, 1 000 crayons de papier offerts par le Conseil Général du Nord, 1 050 ardoises offertes par l’ESAT du Meix-Tiercelin (51), de nombreux crayons de couleur collectés au sein des écoles élémentaires de St-Ouen-et-Domprot, de la Vallée de la Coole et de l’école primaire Notre-Dame de Reims. 

Les cartes du monde et le matériel pour les Arts Plastiques achetés grâce aux dons financiers reçus de particuliers et de structures régionales seront également très utiles pour les Maîtres.

Dès l’arrivée des palettes au Burkina Faso, François Benao, correspondant local, s'est chargé de la distribution des manuels scolaires et de tout ce matériel au sein des cinq écoles partenaires.

 

Crédits photos : Jacques GUINET - François BENAO

cache_img/w300_h140_photo_17.jpg.dat
cache_img/w300_h140_photo_19.jpg.dat
cache_img/w300_h140_photo_1.jpg.dat
cache_img/w300_h140_photo1.jpg.dat
cache_img/w300_h140_photo6.jpg.dat

30 000 livres pour le Maroc

ADIFLOR au cœur de la coopération franco-marocaine

ADIFLOR a remis 30 000 livres à l’Institut français d’Agadir

Cette dotation a permis de compléter ses collections mais aussi de doter les bibliothèques et écoles du Soussa Massa Draa dont Agadir est la capitale. L’implication d’Anne Potié, directrice de l’Institut français, de son équipe, ainsi que des partenaires, a été essentielle.

- L’Académie Régionale d’éducation et de la formation (équivalent de notre inspection académique) s’est chargé de la distribution selon les besoins de chaque établissement.
- L'acheminement intérieur des livres a été pris en charge par la Région Soussa Massa Draa.

Pour l’occasion le Sénateur Duvernois avait fait le déplacement, il a insisté sur l’importance de la lecture pour instaurer un esprit humanitaire d’échange et de respect entre les différentes nations, un échange qui va au-delà de toutes les frontières et les différences à la fois religieuses, historiques et géographiques.

Le directeur de l’académie a déclaré « les liens de la coopération maroco-française traduisent, la qualité de l’accompagnement, l’esprit de la tolérance et la culture de la diversité »

A noter que l’Association Marocaine des Enseignants de français s’est aussi impliquée en organisant un concours d’orthographe et un concours d’écriture dont les prix ont été remis en présence du Sénateur Duvernois. Le sénateur s’est aussi entretenu personnellement avec les représentants de cette association.

La  date de remise des livres correspondait aussi au 10e anniversaire du lycée français d’Agadir, ce qui a donné lieu à des festivités toute la journée au lycée.

 

cache_img/w300_h140_Maroc8.jpg
cache_img/w300_h140_Maroc11.jpg
cache_img/w300_h140_Maroc10.jpg

Cérémonie officielle à l’Alliance française d’Antananarivo

En octobre 2008, deux bénévoles de notre association, Jacques et Madeleine Guinet se sont rendus à Madagascar et ont visité de nombreux établissements situés dans la campagne malgache. Ils ont alors recueilli de nombreuses demandes de soutien. 

Chaque année, ADIFLOR aide plus particulièrement un pays en le mettant à l’honneur, c’est donc très naturellement que Madagascar a été choisi comme "Pays à l’honneur 2010 ". 

Le 29 juillet, ADIFLOR, en partenariat avec l’Ambassade de France à Madagascar, a effectué l’envoi de plus de 26 000 ouvrages et de nombreuses fournitures scolaires depuis le stock national d'ADIFLOR vers la capitale de l’Île Rouge.

Lundi 21 septembre, une cérémonie a été organisée au sein de l’Alliance française d’Antananarivo, lors de laquelle le conteneur a officiellement été ouvert. 

Notre correspondant, Philippe Georgeais, Conseiller de Coopération et d'Action Culturelle au SCAC a réalisé une présentation de l’opération en mentionnant le rôle d'ADIFLOR, en présence du délégué général de l'Alliance française, de nombreux chefs d'établissements homologués, le proviseur du Lycée Français d’Antananarivo, des partenaires de l’association (membres du Rotaract Ilo Ivato, référents par région), et de la presse locale. 

Les colis d’ouvrages ont ensuite été remis aux destinataires ou aux personnes chargées de la redistribution.

2 000 ouvrages seront distribués aux établissements d’enseignement français homologués par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) par le proviseur du Lycée Français d’Antananarivo.

Une "Petite Bibliothèque d'ADIFLOR", sélection d’ouvrages de littérature jeunesse sera également offerte à la cellule pédagogique de l’Alliance française d’Antananarivo, grâce au concours de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Les membres du Rotaract Ilo Ivato se chargeront de l’acheminement des 24 000 livres destinés aux 22 établissements privés choisis pour cette mission. Ils assureront également le suivi de la distribution des cartons de manuels dans les écoles des villages concernés. (Régions d’Antananarivo, d’Antsirabe, Ihosy et Fianarantsoa).

Dans quelques jours, ils prendront d’ailleurs la route pour Antsirabe afin d’effectuer les premières distributions d’ouvrages dans la région.

Retrouvez une sélection d' articles concernant ce projet dans la revue de presse.

 

cache_img/w300_h140_madagascar].jpg.dat
cache_img/w300_h140_PICT001[1].jpg.dat
cache_img/w300_h140_PICT001[5].jpg.dat
cache_img/w300_h140_PICT002[3].jpg.dat
cache_img/w300_h140_PICT0026.jpg.dat
cache_img/w300_h140_PICT0017.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Logo_OIF-2.jpg.dat

La Jeanne fait escale à Casablanca

La première escale du porte-hélicoptères "Jeanne d'Arc" a eu lieu en décembre au Maroc.

L’Institut français de Casablanca a reçu plus de 800 livres. La majorité de ces ouvrages est destinée à des écoles publiques défavorisées et des orphelinats.

Par ailleurs, ce don de livres permettra également d'alimenter les 24 bibliothèques itinérantes dont dispose l’Institut français de Casablanca. Ces bibliothèques sont destinées à des écoles privées partenaires, des écoles publiques défavorisées, des maisons des jeunes et des associations marocaines

Le prêt (pendant un an) de ces bibliothèques permettra à de nombreuses écoles publiques, en majorité dépourvues de documentation, de disposer de livres, d'ouvrages et de revues.

 

cache_img/w300_h140_11122009058.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Photo036.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Photo031.jpg.dat

ADIFLOR : partenaire de l’opération « Un enfant, un cartable »

Fse-espoir, une association née de l’initiative de Sénégalais résidant en France a lancé le 13 octobre 2011 l’opération « Un enfant, un cartable ».

C’est à la mairie de Dahra, dans la région de Djolof, sous la houlette des autorités administratives et académiques, que le premier magistrat de la ville, Pape Alioune Sarr, la Sénatrice, Ndatté Ndiaye Sarr, et l’inspecteur départemental de l’éducation, Madieng Fall ont assisté à la cérémonie officielle de la mission.

Fse- espoir et ses partenaires, dont ADIFLOR, ont offert aux huit cent quarante-cinq élèves de deux écoles primaires et d’une école maternelle, la Case des tout-petits, une somme colossale de fournitures scolaires et de jouets. ADIFLOR a contribué à l’équipement en livres de trois bibliothèques pour permettre aux élèves de Dahra de se familiariser à la lecture.

La conjugaison des efforts de tous les membres du projet a permis d’offrir à chacun des écoliers un nécessaire scolaire digne.

 Fse- espoir, humanitaire et solidaire

L’organisation Famille Santé Education - Espoir dit communément Fse- espoir est une association humanitaire qui s’est fixée un objectif : celui d’aider les plus démunis au Sénégal et en Afrique en général.

Crée en novembre 2010, l’association, sous l’impulsion de sa présidente Rama Lyane Thiam, organise différentes opérations pour pouvoir faciliter l’accès aux soins et à l’éducation. Chaque année pour atteindre ses objectifs, Fse-espoir organise quatre missions humanitaires :

  • "un enfant, un cartable"
  • équipement des centres de santé ou hôpitaux
  • "une maladie démunie, un bon de santé"
  • collecte de vêtements et de jouets. 

Actuellement, Fse-espoir collecte des vêtements et des jouets neufs. Si vous voulez faire un don ou obtenir plus d’information, appelez : 0611894552.

 

cache_img/w300_h140_logo fse.png.dat

L’équipe de Colore le monde s’est à nouveau rendue à Madagascar

En décembre 2010, l’association champenoise Colore le monde, association pédagogique à l’international s’est rendue pour une première mission de terrain à Madagascar. 80 kits scolaires (matériel nécessaire pour étudier dans de bonnes conditions) avaient alors été remis aux orphelins des centres TO.PA.ZA (Tananarive) et Zazakely (Sainte-Marie) et de nombreuses activités pédagogiques avaient pu être menées au sein de ces orphelinats.

Initiation aux couleurs, aux matières, origami... et cours de soutien en français étaient au programme. 

L’équipe de Colore le monde s’est à nouveau rendue à Madagascar tout récemment et ce, pendant 3 semaines afin de poursuivre les activités pédagogiques menées au préalable. Cette mission de trois semaines s’est traduite par : 

- 80 nouvelles heures d’ateliers proposées par 4 bénévoles ;
- un apport de matériel supplémentaire

- des dons de manuels parascolaires, livres d’éveil et jeux éducatifs.

Cette année, les orphelins des centres ont également eu la chance de recevoir près de 300 ouvrages jeunesse, grâce au soutien précieux d’ADIFLOR. C’est lors de cérémonies officielles que les enfants ont pu recevoir les livres sous les applaudissements des directeurs et des éducateurs des deux orphelinats. Autant d’ouvrages de bibliothèque, d’albums jeunesse, qui permettront aux orphelins malgaches de lire à leur guise.

Tandis que les enfants de l’orphelinat de brousse Zazakely aménagent leur bibliothèque, un projet de sensibilisation à la lecture a d’ores et déjà débuté au sein de l’orphelinat TO.PA.ZA.

Par Mélanie Garnotel

 

 

 

cache_img/w300_h140_IMG_0710.JPG.dat
cache_img/w300_h140_zazak 2.JPG.dat
cache_img/w300_h140_IMG_1537.JPG.dat
cache_img/w300_h140_IMG_1541.JPG.dat
cache_img/w300_h140_topaza.JPG.dat

ADIFLOR soutient les actions d'ADEKO

ADIFLOR a récemment fait un don de 3 614 manuels scolaires à l'Association pour le Développement de Koumbama (ADEKO) qui vise à accompagner et à renforecr l'enseignement élémentaire et secondaire de la localité de Koumbama en Guinée Conakry. 

Dès la réception des ouvrages, les membres d'ADEKO associés aux personnels des deux établissements ont formé une équipe afin d'établir la liste exhaustive de l'ensemble des manuels scolaires et les ont tamponné afin de mieux les sécuriser.

La remise officielle d'ouvrages s'est tenue à Koumbama, en présence de l'ensemble du personnel de l'école primaire et du collège, de l'Association des Parents d'élèves et Amis de l'Ecole (A.P.E.A.E), le personnel de la Direction Préfectorale de l'Education de Tougué (DPE), Monsieur le sous-Préfet et le Président de la Communauté Rurale de Développement (C.R.D) de Kouratongo ainsi que des notables de différents villages de Kouratongo, Kouné, Diaforé... 

La délégation d'ADEKO était également présente, composée de son Vice-Président, Monsieur Elhadj Mamadou Bella, de son Chargé des Affaires sociales, Monsieur Boubacar ainsi que de son Chargé des relations extérieures, Monsieur Diallo Thierno Saidou Doudou.

Le vice-Président de l'ADEKO, dans son discours introductif, remercia tout d'abord ADIFLOR avant de prodiguer de sages conseils aux élèves et au corps professoral en tant qu'enseignant et éducateur sur le bon usage de ces manuels scolaires, qui doivent, selon lui, "servir aujourd'hui, demain et après demain..." 

Le principal du Collège, Monsieur Mouctar a, à son tour, remercié ADEKO qui oeuvre dans tous les domaines pour le développement de Koumbama ainsi qu'ADIFLOR. "Ce don sera judicieusement et efficacement utilisé et permettra d'améliorer la formation académique des élèves qui seront les futures élites du pays car il affirma que "C'est à l'école qu'on fomre les médecins, les ministresn les ingénnieurs, etc..."

La cérémonie a été couronnée par des prières et des bénédictions des imams pour le succès de l'ADEKO et d'ADIFLOR.

 

Crédits photos : ADEKO, Monsieur Diallo 

 

cache_img/w300_h140_Guinée.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Guinée1.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Guinée3.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Guinée4.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Guinée5.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Guinee_Afrique_carte.gif.dat

Remise officielle au Niger

ADIFLOR travaille régulièrement avec le Niger, pays d’ailleurs mis à l’honneur par l’association en 2008.

Plus de 9 000 livres et fournitures scolaires diverses ont récemment été envoyés au Niger à destination des écoles normales et de nombreux établissements publics ou privés du pays, comme l’école Tanat, l’école Yantala, le lycée Korombé ou encore le lycée Franco Arabe de Niamey…

Marie-Françoise Roy, Vice-Présidente d’ADIFLOR, présente au Niger pour une mission parallèle, a réalisé une remise officielle de ces ouvrages en présence de Henriette Seydou,directrice du livre au ministère de la culture et des différents directeurs et représentants des établissements.

Les élèves qui reprendront bientôt les cours au Niger auront à disposition de nouveaux manuels scolaires et ouvrages de bibliothèque. Une belle rentrée des classes 2010-2011 en perspective pour ces établissements !

 

Crédits photos : Marie-Françoise ROY

cache_img/w300_h140_PICT0374.JPG.dat
cache_img/w300_h140_PICT0380.JPG.dat
cache_img/w300_h140_PICT037[1].jpg.dat

« Eveil des enfants de maternelle à l’Ile Maurice »

ADIFLOR a récemment fait un don de près de 200 livres d’éveil à l’association Couleur Chamarel à destination de deux écoles maternelles, Les Poppies et Joyeux Lutins, situées à Rivière des Anguilles, Ile Maurice.

Couleur Chamarel est une jeune association Française composée de Mauriciens vivant en France et de Français très attachés à l’Ile Maurice, dans un double but :

- Aider les Mauriciens, essentiellement les plus démunis, à l’Ile Maurice, notamment en matière d’éducation et de formation,

- Promouvoir la Culture Mauricienne en France.

A la suite d’une visite en mai 2010 effectuée par Mme Angeellee Perrianen Legros, Vice Présidente de l’association native de Rivière des Anguilles, Couleur Chamarel a lancé un projet nommé « Eveil des enfants de maternelle à l’Ile Maurice ». Il était donc naturel que la première action de l’association sur le sol mauricien revienne à ces deux écoles de Rivière des Anguilles.

Une délégation de 6 personnes de l’association s’est spécialement déplacée à ses frais en emportant livres, matériel scolaire et quelques présents à l’approche de Noël. Une cérémonie officielle s’est tenue au village en présence des Directrices et des enseignants des deux établissements ainsi que des parents d’élèves et des enfants. Monsieur Jean-Louis Boully, Responsable de la Médiathèque à l’Institut Français de Maurice, représentait l’Ambassade de France.

Lors des remerciements, les Directrices d’établissements ont assuré que les enfants seraient émerveillés par le riche contenu de ces livres et qu’ils en feraient le meilleur usage.

Monsieur Jacques Rozec, Président de l’association a tenu à souligner la grande qualité de ces livres dont le contenu en matière d’images et histoires racontées constitue également un formidable support pédagogique pour le développement des enfants.

Une belle opération ! 

 

Crédits photos : Jacques Rozec

cache_img/w300_h140_DSC_0322.JPG.dat
cache_img/w300_h140_DSC_0262.JPG.dat
cache_img/w300_h140_DSC_0320.jpg.dat
cache_img/w300_h140_DSC_0403.JPG.dat
cache_img/w300_h140_carte-ile-maurice.jpg.dat

La distribution d'ouvrages a commencé à Madagascar

Lundi 21 septembre, une cérémonie a été organisée au sein de l’Alliance française d’Antananarivo, lors de laquelle le conteneur de 26 000 ouvrages et près de 10 000 fournitures scolaires a officiellement été ouvert. 

Les colis d’ouvrages et de matériel ont été remis aux destinataires ou aux personnes chargées de la redistribution.

2 000 ouvrages sont en cours de distribution au sein des établissements d’enseignement français homologués par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) par le proviseur du Lycée Français d’Antananarivo.

En charge de l’acheminement des 24 000 livres destinés aux 22 établissements privés choisis par ADIFLOR pour cette mission, les membres du Rotaract Ilo Ivato ont pris la route pour Antsirabe il y a quelques jours.

Grâce au dynamisme de cette équipe, le collège Manolotsoa, le collège Espérance et l'école au Beau Lieu d'Ampatana, l'écoles des Aides soignantes d'Andohariana, le Lycée séminaire, le collège Saint Vincent de Paul et le Collège Laingotina ont d'ores et déjà reçu leurs ouvrages.

 

cache_img/w300_h140_DSCN0869.JPG.dat
cache_img/w300_h140_jeunes-4.jpeg.dat
cache_img/w300_h140_cartons2-5.jpeg.dat
cache_img/w300_h140_dechargement.jpeg.dat
cache_img/w300_h140_IMG_9256.jpg.dat
cache_img/w300_h140_DSCN0922.jpg.dat

Retour sur projet : 1 800 livres pour Djibouti et le Somaliland

Dans le cadre de sa mission de soutien à la lecture publique, Le Bureau du Livre du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France à Djibouti travaille en étroite collaboration avec les instances djiboutiennes qui interviennent en faveur du développement de la lecture dans les secteurs éducatifs et sociaux

Depuis 2008, le SCAC de Djibouti apporte également son soutien à une demande somalilandaise d’appui à l’enseignement du français.

Deux missions ont été conduites sur place pour juger de l’opportunité et de la faisabilité d’un tel appui, une troisième mission, pour l’inauguration de « l’Espace Francophone » de Hargeisa s’est déroulée le 18 mars 2009 en présence de l’Ambassade de France à Djibouti, Dominique Decherf et le Président d’ADIFLOR, en sa qualité de Sénateur représentant les français établis hors de France, Louis Duvernois.

Suite à cette mission, plus de 1 800 ouvrages ont été envoyés aux Centres de Développement Communautaire (CDC) et aux bibliothèques associatives de Djibouti ainsi qu’à destination de « L’Espace Francophone » d’Hargeisa au Somaliland en appui aux actions du SCAC pour la promotion du livre et de lecture publique.

Les livres ont été remis aux différents destinataires en avril dernier lors d’une cérémonie officielle en présence de l’Ambassadeur de France à Djibouti accompagné du Conseiller de Coopération et d’Action culturelle, Bernard Banos-Robles et du directeur de l’Alliance franco-djiboutienne, Jacques Sabarots. 

La bibliothèque de « l’Espace Francophone » d’Hargeisa est aujourd’hui opérationnelle.  

Les livres sont disponibles à l'Université. Bientôt, la bibliothèque sera hébergée dans un local mis à disposition par Mme Ednaa Aden Ismaël, ancienne Ministre des Affaires étrangères et Vice-présidente de la commission destinée à formuler  des recommandations pour la structure de la nouvelle administration somalienne.

La bibliothèque compte aujourd’hui 1 160 livres. Les personnes francophones peuvent désormais bénéficier d’un lieu de rencontre culturel et de découverte du livre et de la lecture.

Cette opération n’aurait pu se faire sans le concours de la Marine Nationale qui a transporté les ouvrages à bord du navire le Tonnerre.

 

cache_img/w300_h140_DSC_0421.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Somaliland 03.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Somaliland 198.jpg.dat

Des livres pour l'école maternelle de Batimarais, Ile Maurice

 

Depuis près de deux ans, ADIFLOR soutient l'association Couleur Chamarel, une première remise d'ouvrages avait eu lieu en novembre dernier à destination de deux écoles primaires situées à Rivière des Anguilles, Ile Maurice. (voir article précédent - « Eveil des enfants de maternelle à l’Ile Maurice »). 

Tout récemment, Mme Angeellee Perrianen Legros, Vice Présidente de l’association, native de l'Ile Maurice, a remis une nouvelle dotation de cent livres à l'école maternelle de Batimarais, non loin de Rivière des Anguilles. 

Retrouvez toutes les photos ci-dessous.

 

Crédits photos : Couleur Chamarel

 

cache_img/w300_h140_maurice.jpg.dat
cache_img/w300_h140_maurice 2 .jpg.dat
cache_img/w300_h140_maurice 3 .jpg.dat

Retour sur mission / Niger

En janvier 2011, lors d'une nouvelle mission au Niger, Marie-Françoise Roy, Vice-Présidente d'ADIFLOR a pu constater de la bonne utilisation des 9 000 ouvrages offerts par ADIFLOR en juillet dernier. voir article Remise officielle au Niger.

Retrouvez ci-dessous les photos de la bibliothèque de l'école Bassiata ainsi que de la bibliothèque récemment créée au sein de l’école Yantala à Niamey.

 

Crédits photos : Marie-Françoise Roy

cache_img/w300_h140_Niamey Jan 2011 182[1].jpg.dat
cache_img/w300_h140_Niamey Jan 2011 192.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Niamey Jan 2011 197.jpg.dat

Témoignage du Sénégal

 

ADIFLOR travaille avec l'association Saint-Louis Initiatives depuis plusieurs années maintenant. Basée au Sénégal, cette association met en place des projets éducatifs qui visent à améliorer le niveau de français des élèves d'écoles primaires du pays.

Les écoles Alioune Babacar Sarr et NdatteYalla localisées à Saint-Louis, bénéficiaires de 800 ouvrages en 2009 (voir article précédent - Don de 800 livres à deux écoles de Saint-Louis, Sénégal) ont récemment reçu une nouvelle dotation de livres.

L'occasion pour ADIFLOR, très sensible aux actions menées par cette association, d'offrir aux élèves et aux enseignants de ces deux établissements une "Petite Bibliothèque d'ADIFLOR"

Retrouvez le récent témoignage de M.Bobo SALL, Président de l'association Saint-Louis Initiatives (SENEGAL) 

"La Petite Bibliothèque d'ADIFLOR est un formidable outil d’intégration des enfants dans le monde de la Francophonie par la lecture. Les très beaux ouvrages permettent aux enfants d’appréhender la richesse de la diversité culturelle des peuples réunis dans l’univers de la Francophonie. Ils permettent aussi de mettre en valeur la langue Française dans un rôle de vecteur de découverte et d’enrichissement culturel."

 

cache_img/w300_h140_Photo Don livres 034.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Photo Don livres 033.jpg.dat
cache_img/w300_h140_carte-senegal.jpg.dat

Plus de 15 000 livres en français pour le Soudan

ADIFLOR a pu envoyer plus de 15 000 ouvrages à destination de Khartoum.

Ce projet d’apport de livres a été initié par le Centre culturel français de Khartoum (CCF), grâce à Emmanuel Labrande, Directeur. Depuis 1958, le CCF se consacre à l’apprentissage de la langue française dans le pays. Chaque année, il offre 6 sessions de Français Langue Étrangère à plus de 2 500 étudiants formés. Le CCF est également responsable de la plus grande bibliothèque francophone du Soudan.

Après être arrivés à Khartoum en octobre dernier, les 200 cartons de livres ont été répartis par le CCF pour la distribution.

Lors d’une cérémonie dans la bibliothèque du CCF, l’ambassadeur de France au Soudan, Patrick Nicoloso, a remis officiellement plusieurs lots d’ouvrages à différentes Alliances françaises du pays, mais aussi, au Centre franco-soudanais de Port-Soudan et à l’antenne du Centre culturel français de Djouba.

Selon les Services culturels de l'Ambassade de France en Soudan, "Cette dotation importante (15 000 livres neufs en français pour une valeur estimée à 250 000 euros) et sans précédent au Soudan va ainsi profiter à plus de 40 institutions reparties sur tout le territoire (établissements culturels français, départements de français des universités mais aussi a certaines écoles choisies par le SCAC - Service de Coopération et d’Action culturelle - pour leur soutien à l'apprentissage du français) comme permettre de propager plus avant le goût pour la lecture en français dans le plus grand pays d'Afrique."

Cette opération a été rendue possible grâce aux sociétés Total E&P Soudan et Ariab Mining Company qui ont financé le transport des livres.

ADIFLOR est ravie d’avoir pu appuyer ce projet de grande envergure !

 

cache_img/w300_h140_soudan.jpg.dat
cache_img/w300_h140_soudan2.jpg.dat
cache_img/w300_h140_soudan3.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Soudan4.jpg.dat
cache_img/w300_h140_SOUDAN.jpg.dat

ADIFLOR et le Bureau du Livre encouragent la lecture en français à Djibouti

ADIFLOR a envoyé 24 cartons de livres jeunesse, d’ouvrages de littérature pour adultes, de manuels scolaires… en français pour appuyer les efforts du Bureau du Livre de l’Ambassade de France en République de Djibouti.

Le projet a été initié et suivi sur le terrain par Marie-Aline Godot, responsable du Bureau du Livre situé à l’Institut Français Arthur Rimbaud (IFAR). Le Bureau est chargé de soutenir les professionnels qui travaillent sur les livres et la littérature et de promouvoir la lecture francophone à Djibouti.

La première partie des livres a été remise lors de la semaine de la Fête du Livre à Djibouti, organisée du 6 au 13 novembre 2010. Cette année, l’IFAR était fier d’accueillir Yves Pinguilly, auteur de plus de cent albums, contes, poèmes, et autres ouvrages pour les jeunes. Les livres offerts par ADIFLOR ont été distribués à plusieurs bibliothèques d’écoles primaires pendant la Fête.

Le Bureau a réservé la deuxième partie des livres afin de récompenser les jeunes gagnants d’un concours de dictée qui a récemment eu lieu au Centre de Développement Communautaire du Quartier 2 à Djibouti.

Notre association est très heureuse de soutenir le travail de l’Ambassade de France et d’encourager la lecture de la langue française à Djibouti.

cache_img/w300_h140_Seychelles.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Seychelles2.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Seychelles3.jpg.dat

Près de 1 000 livres à la Maison Shalom Burundi

Notre association était très heureuse d’offrir près de 1 000 livres à l’école Nyamutobo de Ruyigi au Burundi, fruit d’une collaboration entre ADIFLOR et la Maison Shalom Burundi, association française qui encourage l’enseignement de la langue française pour améliorer l’avenir des enfants burundais.

L’objectif principal de la Maison Shalom est de préparer les enfants avant leur entrée au collège ou au lycée technique où la connaissance de la langue français est obligatoire. 

Le projet a été suivi sur le terrain par trois femmes, Mme Delphine Bouchout et Mlle Elodie Peccard de la Maison Shalom France et Mme Marguerite Barankitse, la fondatrice de la Maison Shalom au Burundi qui ont animé des ateliers dans les classes. Elles ont utilisé les livres et ont notamment pu expliquer l’utilité de ces derniers aux enfants.

Grâce au don d’ADIFLOR, l’école Nyamutobo a été en mesure d’offrir les livres à toutes les classes et de créer un petit stock.

« Je me fais l’interprète de tous les bénévoles de Maison Shalom France et également de Mme Marguerite Barankitse, la fondatrice de Maison Shalom Afrique, pour vous remercier de votre aide si précieuse. »

Jean-Pierre Conter, Président de la Maison Shalom France

 

cache_img/w300_h140_burundi 2.jpg.dat
cache_img/w300_h140_burundi 3.jpg.dat
cache_img/w300_h140_burundi 4.jpg.dat
cache_img/w300_h140_burundi 5.jpg.dat
cache_img/w300_h140_burundi3.jpg.dat
cache_img/w300_h140_burundi6.jpg.dat
cache_img/w300_h140_burundi7.jpg.dat
cache_img/w300_h140_burundi_carte_200.gif.dat

ADIFLOR soutient les actions de Burkina Entraide

Il y a quelques mois, ADIFLOR a remis plus de 1 000 ouvrages à Burkina Entraide, association rémoise de solidarité et de développement humanitaire qui intervient au Burkina Faso et qui a pour objectif l'aide à la scolarisation de manière générale. 

Voici quelques nouvelles des ouvrages :

"Récemment, nous avons organisé un voyage au Burkina Faso. Sur place, nous avons constaté que les livres que vous nous avez gracieusement remis sont largement utilisés par les enseignants et les élèves.

Les multi-manuels sont stockés à la bibliothèque de l'école de Bangou. Les enseignants de l'école viennent les chercher pour travailler en classe avec les élèves. Les livres du maître leur sont utiles. 

Au lycée, les livres scolaires sont bien utilisés par les enseignants ; ils  sont souvent leur seule source de documentation et de support pédagogique. Quand la série est suffisante, les élèves les utilisent également.

Nous vous remercions vivement de l'aide que vous apportez à notre association."

Gérard Hagniel

Président de l'Association Burkina Entraide

 

Crédits photos : Association Burkina Entraide

 

 

cache_img/w300_h140_IMG_0409.jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMG_0414[1].jpg.dat
cache_img/w300_h140_IMG2.jpg.dat
cache_img/w300_h140_img008.jpg.dat

2 200 ouvrages pour

ADIFLOR travaille depuis plusieurs années avec Madagascar, notamment avec le réseau des Alliances françaises.

L'année dernière, Madagascar était le Pays mis à l'honneur par notre association, 26 000 ouvrages et plus de 10 000 fournitures ont alors été acheminés sur la grande Ile. (voir revue de presse).

Depuis, ADIFLOR a fait un nouveau don de 2 200 livres à destination d'un Collège privé "La Perlée", situé à 10 km du centre ville d'Antananarivo, capitale malgache. 

Sylviane Ramilison, Directrice du Collège La Perlée a symboliquement remis les livres aux élèves après les installations.

Autant d’ouvrages jeunesse et de romans qui serviront aux 250 élèves des classes préscolaires, primaires et secondaires confondus.

 

Crédit photos : Sylviane Ramilison

cache_img/w300_h140_HPIM1594.JPG.dat
cache_img/w300_h140_HPIM1597.JPG.dat
cache_img/w300_h140_HPIM1603.JPG.dat
cache_img/w300_h140_HPIM1621.JPG.dat
cache_img/w300_h140_HPIM1891.JPG.dat

Retour sur mission / Madagascar

En décembre 2010, lors d'une mission parallèle à Madagascar, Camille Branche et Mélanie Garnotel, chargées, entre autres, de la collecte de fournitures scolaires au sein d' ADIFLOR ont pu visiter de nombreux établissements récipiendaires d'ouvrages.

Rappelons qu'ADIFLOR a envoyé plus de 26 000 livres et 10 000 fournitures scolaires à Madagascar en septembre 2010. voir article Cérémonie officielle à l'Alliance française d'Antananarivo

Les visites ont débuté par l'Ecole A et l'école Peter Pan de Tananarive (réseau AEFE). Un peu plus tard, elles ont pu visiter l’école Anjanakandrainkaé, située en pleine brousse à 45 km à l'Ouest de la capitale, où un accueil chaleureux leur a été réservé. En effet, les parents d'élèves étaient tous présents pour les saluer. 

Elle se sont ensuite rendues à la bibliothèque d' Ambohitrimanjaka situées à l’Ouest de Tananarive.

Une dernière visite a été effectuée à l’Alliance française de Tananarive, qui a reçu une "Petite Bibliothèque d'ADIFLOR".

L'occasion pour les deux jeunes femmes de rencontrer les principaux interlocuteurs et acteurs de terrain et d'apprécier l'usage qui est fait de ces ouvrages.

 

Crédits photos : Mélanie GARNOTEL

cache_img/w300_h140_IMG_5526.JPG.dat
cache_img/w300_h140_IMG_5545.JPG.dat
cache_img/w300_h140_IMG_5541.JPG.dat
cache_img/w300_h140_Anjanaka1.JPG.dat
cache_img/w300_h140_IMG_6551.JPG.dat
cache_img/w300_h140_Anjanaka5.JPG.dat
cache_img/w300_h140_IMG_6589.JPG.dat
cache_img/w300_h140_IMG_6643.JPG.dat
cache_img/w300_h140_IMG_7982.JPG.dat

« Des livres pour le Burundi »

Le projet « Des livres pour le Burundi » est né de la rencontre, au Burundi, de sénateurs français et burundais qui ont été frappés par le manque cruel de livres en général et en milieu scolaire en particulier.

A son retour, le Sénateur Rouvière, membre de la délégation et Président Délégué du groupe France-Afrique centrale a contacté ADIFLOR pour gérer ce projet concernant l’envoi de 20 000 livres.

En collaboration avec les volontaires internationaux du projet CELEC de l’Ambassade de France de Bujumbura, ADIFLOR a sélectionné les ouvrages à repartir entre 47 établissements :
- 40 collèges communaux,
- 7 lycées
- et une dotation destinée à constituer le fonds de la future Alliance Française de Gitega.
Les 17 régions du pays seront servies.

Au Burundi ADIFLOR soutient également l’OPDE née en 1990 sur l'initiative d'Athanase RWAMO. Cette association a pour objectif d'encourager les enfants en situation difficile à la réinsertion scolaire, professionnelle, sociale et familiale ou de vie dans des foyers d'accueil de type familial. ADIFLOR a d'ailleurs remis des livres à l’OPDE pour créer une bibliothèque.

 

cache_img/w300_h140_P1000162b.jpg
cache_img/w300_h140_P1000060b.jpg
cache_img/w300_h140_P1000067b.jpg

Remise des ouvrages à l'école de Sachèye Koira Zéro

Retrouvez les photos de la remise d'ouvrages à l'école de Sachèye Koira Zéro, Niger. voir article Remise officielle au Niger

En présence des parents d'élèves, du directeur de l'école et du Président du COGES (Comité de gestion villageois) et de Oumarou, notre correspondant local.

 

Crédits photos : Oumarou

cache_img/w300_h140_Niger.jpg.dat
cache_img/w300_h140_Niger 2.jpg.dat


Retrouvez toutes les Informations d'ADIFLOR

ADIFLOR SÈME LE PLAISIR DE LIRE EN FRANÇAIS À MOUNDOU

LES ÉDITEURS DÉCOUVRENT LA LISEUSE D'ADIFLOR

2000 LIVRES POUR LA SERBIE

UN PRIX PAR L'ACADÉMIE FRANÇAISE POUR ADIFLOR

11 000 LIVRES POUR LE LIBAN

MADAGASCAR, PAYS À L'HONNEUR 2016

COLLOQUE ORGANISÉ PAR L'AFAL

Dictée « la dictée pour tous à Maisons » le 19 Mars 2016

FILM: 30 ANS D'ADIFLOR

ADIFLOR EST AUSSI SUR FACEBOOK

DÉCÈS DE BOUTROS BOUTROS GHALI

ADIFLOR FÊTE SES 30 ANS À LA FONDATION ALLIANCE FRANÇAISE

DISCOURS DU PRÉSIDENT RAPHAËL FANTIN LORS DE LA CÉRÉMONIE DES 30 ANS

DISCOURS DU SÉNATEUR LOUIS DUVERNOIS LORS DE LA CÉRÉMONIE DES 30 ANS

DISCOURS DU SÉNATEUR LOUIS DUVERNOIS LORS DE LA REMISE DES 16 000 LIVRES DU PROJET

LE XVème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE S'EST TENU A DAKAR

CONCOURS RECYCLIVRE, AIDEZ-NOUS À GAGNER

DES BIBLIOTHÈQUES POUR LES ÉCOLES DU CONGO

ADIFLOR EN ROUMANIE .

LA BIBLIOTHÈQUE DE COCORASTII

REMISE DE LIVRES AUX ENFANTS PARRAINES DE L’ECOLE BASSIATA

LE DISCOURS D'AURELIE FILIPPETTI POUR LE LANCEMENT DE "MARS, LE MOIS DES MOTS!"

QUEL AVENIR POUR LA LANGUE FRANÇAISE DANS LES MÉDIAS AUDIOVISUELS ?

LE 4ème GRAND PRIX LIVRES HEBDO DES BIBLIOHÈQUES FRANCOPHONES

DON DE LIVRES PAR L’ASSOCIATION ADIFLOR EN TURQUIE

CHINE, UNE MÉDIATHÈQUE POUR TIANJIN

La langue française : Risque-t-elle de disparaître face à la prédominance de la langue anglaise ?