Lire en français dans toutes les couleurs du monde

Lire en français dans toute les couleur du monde est un module d’animations autour du livre pour découvrir la diversité culturelle francophone, créé par ADIFLOR.

L’objectif est de sensibiliser le jeune public (5/11 ans) à la lecture tout en lui faisant découvrir la Francophonie et les richesses de la langue française. Les activités ludiques et pédagogiques sont réalisées avec la « petite Bibliothèque d’ADIFLOR », une sélection de 40 livres francophones de qualité.

Il se compose d’outils pédagogiques : ateliers, Adi’fiche, carte de la Francophonie, qui servent de support pour les animations.

Les ateliers

  • Atelier 1 : À la découverte du monde francophone : A partir des ouvrages de la Petite Bibliothèque d’ADIFLOR, découvrir la Francophonie tant en termes d’espaces géographiques que dans une approche historique et prendre conscience toute sa richesse à travers la diversité culturelle. 
  • Atelier 2 : Jouons avec la langue française : Activités autour de la langue française, expressions et mots francophones,  Dis-moi 10 mots.

Les Adi’fiches : ce sont des fiches qui proposent des animations autour de certain livres de la Petite Bibliothèque d’ADIFLOR. Elles sont accompagnées d’un diaporama qui sert de support à la lecture du livre. 7 Adifiches sont fournies avec la Petite Bibliothèque d’ADIFLOR.

Public :

Enfants de 5 à 11 ans, en milieu scolaire ou extra-scolaire. Trois niveaux de compréhension sont proposés  (facile, intermédiaire, avancé )

Prix :

  • ADIFLOR propose le module comprenant les 2 ateliers chacun comprenant 2 activités de présentation générale tous niveaux et 2 activités par atelier chacune déclinée pour 3 niveaux de compréhension : 400 € (versions papier et numérique)
  • ADIFLOR propose des interventions comprenant 2 activités : 1 atelier et 1 animation Adi’fiche : 250 €

 

cache_img/w200_h200_IMG_9775.jpg.dat cache_img/w200_h200_DSC00043.JPG.dat cache_img/w200_h200_IMGP7715.jpg.dat cache_img/w200_h200_DSC08474.JPG.dat cache_img/w200_h200_DSC08334.JPG.dat cache_img/w200_h200_w350_h160_Logo OIF300dpi.jpg.dat.jpeg.dat

ADIFLOR au Salon du livre et de la presse jeunesse

ADIFLOR a participe régulièrement au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil (Seine-Saint-Denis). C'est l'occasion de présenter au grand public les actions menées par l'association en faveur de la lecture.

Le Salon est organisé chaque année par le Centre de Promotion du Livre de Jeunesse-Seine-Saint-Denis pour célébrer et récompenser les actions du livre de jeunesse.

En 2011, ADIFLOR a accueilli sur son stand  sa marraine, l’auteur et illustratrice Nicole Lambert qui a dédicacé son nouvel album « LES TRIPLES, CHAMPIONS DE BÊTISES ! ».

 

cache_img/w200_h200_101130_160232.jpg.dat cache_img/w200_h200_DSC04170.jpg.dat cache_img/w200_h200_DSC07612.JPG.dat
Retrouvez toutes les Informations d'ADIFLOR

2000 LIVRES POUR LA SERBIE

UN PRIX PAR L'ACADÉMIE FRANÇAISE POUR ADIFLOR

11 000 LIVRES POUR LE LIBAN

MADAGASCAR, PAYS À L'HONNEUR 2016

COLLOQUE ORGANISÉ PAR L'AFAL

Dictée « la dictée pour tous à Maisons » le 19 Mars 2016

FILM: 30 ANS D'ADIFLOR

ADIFLOR EST AUSSI SUR FACEBOOK

DÉCÈS DE BOUTROS BOUTROS GHALI

ADIFLOR FÊTE SES 30 ANS À LA FONDATION ALLIANCE FRANÇAISE

DISCOURS DU PRÉSIDENT RAPHAËL FANTIN LORS DE LA CÉRÉMONIE DES 30 ANS

DISCOURS DU SÉNATEUR LOUIS DUVERNOIS LORS DE LA CÉRÉMONIE DES 30 ANS

DISCOURS DU SÉNATEUR LOUIS DUVERNOIS LORS DE LA REMISE DES 16 000 LIVRES DU PROJET

LE XVème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE S'EST TENU A DAKAR

CONCOURS RECYCLIVRE, AIDEZ-NOUS À GAGNER

DES BIBLIOTHÈQUES POUR LES ÉCOLES DU CONGO

ADIFLOR EN ROUMANIE .

LA BIBLIOTHÈQUE DE COCORASTII

REMISE DE LIVRES AUX ENFANTS PARRAINES DE L’ECOLE BASSIATA

LE DISCOURS D'AURELIE FILIPPETTI POUR LE LANCEMENT DE "MARS, LE MOIS DES MOTS!"

QUEL AVENIR POUR LA LANGUE FRANÇAISE DANS LES MÉDIAS AUDIOVISUELS ?

LE 4ème GRAND PRIX LIVRES HEBDO DES BIBLIOHÈQUES FRANCOPHONES

DON DE LIVRES PAR L’ASSOCIATION ADIFLOR EN TURQUIE

CHINE, UNE MÉDIATHÈQUE POUR TIANJIN

La langue française : Risque-t-elle de disparaître face à la prédominance de la langue anglaise ?